Arrivée de miliciens syriens en Algérie et au Mali : Le spectre d’une autre menace pointe à l’horizon

Selon le site algériepatriote.com, ces terroristes passent par la bande frontalière avec le Niger et le Mali pour accéder directement au sol algérien.

À en croire le site d’information algérien, il ne se passe plus un jour sans que les forces armées algériennes n’interceptent au grand sud des groupes de «migrants» clandestins. Des migrants qui viennent des zones de conflits les plus chaudes de la planète, telles que la Syrie, le Yémen ou encore la Palestine.

Selon le site, ce qui intrigue et inquiète en même temps les services de sécurité, c’est que ceux qui ont tenté ces derniers mois de franchir illégalement la frontière algérienne ne sont pas tous des candidats à l’immigration clandestine. Certains d’entre eux semblent avoir déjà servi dans des groupes terroristes infestant la région du Moyen-Orient.

Les enquêtes menées par les services de sécurité, qui ont trouvé étrange que ces migrants tentent d’accéder au sol algérien de l’extrême-sud, ont permis, en effet, de confirmer l’infiltration de terroristes parmi ces migrants, venus de Syrie et du Yémen.

Ces terroristes ont tenté de passer par la bande frontalière avec le Niger et le Mali. Ainsi, n’ayant pu accéder directement au sol algérien, ils utilisent des méthodes détournées en se faisant passer pour des migrants ou réfugiés fuyant des zones de conflit.

Notre pays, précisément la région de Kidal, est indexé d’abriter ces terroristes venus directement de la Syrie. Ce qui aggrave cette menace, c’est la découverte quasi quotidienne de caches d’armes à la frontière Algérie-Mali. Des armes de guerre comme des missiles antichars ou de défense aérienne.

Et pourtant, la présence des réfugiés syriens dans la ville de Kidal a été signalée par plusieurs journaux de la place, il y a plusieurs mois. Par contre, le gouvernement et les partenaires sont restés muets sur la question.

La question que l’on se pose, reste de savoir comment ces terroristes quittent la Syrie pour se retrouver au nord de notre pays et quels sont les moyens de transport qu’ils utilisent. Certains pays sont-ils complices de ce nouveau complot contre les pays du Sahel.

Il s’agit de faire du Sahel, la base arrière des terroristes. Plusieurs pays sont cités dans cette affaire…

Y. Doumbia

 

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *