Après le Tchad et le Burkina Faso, Florence Parly au Mali

La ministre des Armées francaise était ce mardi à Ouagadougou au Burkina Faso, ou elle réaffirmé à Roch Marc Kaboré, le soutien de la France aux pays du Sahel touchés ces dernières semaines par des attaques terroristes récurrentes. «Le Burkina Faso est un pays qui fait figure de verrou dans la lutte contre l’expansion du terrorisme en Afrique de l’Ouest. La France est pleinement engagée aux côtés du Burkina Faso », a écrit Florence Parly, sur son compte Twitter.

La ministre des Armées était également au Mali, qui vient de subir l’une des plus meurtrières attaques contre les Famas à Indelimane ( Cercle d’Ansongo, région de Gao), avec un bilan de plus de 50 morts. S’exprimant devant quelques journalistes après avoir été reçue par le président malien Ibrahim Boubacar Keita, elle a reconnu que “la situation sécuritaire (était) évidemment difficile”. Evoquant le doute répandu quant à la capacité de l’armée malienne à faire face, ainsi que les expressions locales de rejet de la présence des forces étrangères, elle a jugé “naturel que les citoyens s’interrogent quand des drames de cette nature interviennent”.

Hier dans son discours à la nation du 04 novembre, le président Ibrahim Boubacar Keita n’a pas manqué de réitérer l’appui de la communauté internationale au Mali, même si l’opinion n’est pas franchement convaincue des mesures annoncées pour renforcer le « commandement opérationnel sur le terrain et l’amélioration des conditions d’engagement de nos hommes», pour le citer.

Mikado FM avec AFP

SourceMikado FM

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *