Alors que la CMA désapprouve la création des Bataillons d’Unités spéciales dans le cadre de la lutte contre le terrorisme La Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 souhaite que «ces unités soient déployées sans délai»

Pendant que la CMA et le gouvernement peinent à accorder leurs violons sur la création des Bataillons d’Unités Spéciales (B-US) dans les régions de Gao, Kidal, Ménaka et celles du Centre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, d’autres mouvements signataires impliqués dans le processus de paix notamment la Plateforme des mouvements du 14 juin 2014, se disent favorable à son opérationnalisation.

 

ans un communiqué, ce mouvement composé du MSA, de la CME, de Ganda Lassal Izo,  de Ganda Izo et  du CJA, entre autres groupes armés, dit avoir pris acte du décret  instituant l’Opération « Dambé » et de l’arrêté du 8 mars portant création  des Bataillons d’Unités spéciales (B-US) dans les localités mentionnées plus haut.

Conscients que le fléau du terrorisme  menace la sécurité et la stabilité  des populations des régions touchées, ces groupes armés  font remarquer au gouvernement  et à la CMA que  » l’urgence de la situation exclut tout attentisme « . Ils déclarent souhaiter que « l’opérationnalisation des B-US commence sans délai et cela conformément  aux conclusions de l’atelier  de haut niveau du 12 au 14 décembre  2018 sur l’opérationnalisation des actions prioritaires en matière de Défense et de Sécurité conformément à l’article 30 de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger « .

La Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 invite  le gouvernement et la CMA à mettre fin  à leurs dissensions et à s’impliquer dans la protection des populations.

A. DIARRA

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *