Affrontements de Tabankort : L’indignation de la plate-forme des groupes d’auto-défense contre la Minusma

Dans les affrontements qui se sont déroulés à Tabankort, la Minusma a pris fait et cause pour la coordination Mnla-Hcua-Maa. C’est du moins ce qui ressort de la conférence de presse animée la semaine dernière à la Maison de la presse par la plate-forme composée des groupes d’auto-défense.

 maitre Harouna Toureh avocat juriste défenseur porte parole mnla azawad toaureg negociation pourparlesDans une déclaration remise au gouverneur de Gao, les marcheurs composés de Touaregs, d’Arabes, de Tamasheq, de Bozo, de Bambara, de Peulh ont dénoncé l’attitude des groupes armés séparatistes et ont exprimé leur soutien à la Minusma et à l’armée malienne dans leurs efforts de stabilisation du Mali. Ils ont réitéré leur attachement à l’intégrité territoriale du Mali.

 

Par ailleurs, dans cette déclaration, les mouvements de la plate-forme du 14 juin 2014 d’Alger, dirigés par le Pr. Ahmed Sidi Mohamed, informent l’opinion nationale et internationale que depuis le 15 janvier 2015, leur base de Tabankort est régulièrement attaquée par les forces coalisées de la coordination de la déclaration d’Alger de juin 2014 (Mnla,  Hcua et Maa belligérant).  Toutefois, ces mouvements de la plate-forme attirent l’attention de l’opinion nationale et internationale sur le comportement ignoble et irresponsable des groupes armés séparatistes vis-à-vis des populations nomades innocentes. Ils invitent la médiation internationale à faire le déplacement pour constater d’elle-même l’ampleur des dégâts humanitaires causés.

 

Depuis la semaine dernière, la tension était vive entre la Minusma et les groupes armés séparatistes dans la zone de Tabankort. Dans un communiqué, la Minusma a déclaré avoir été contrainte d’utiliser la force pour contrer un véhicule non identifié dont les occupants avaient ouvert le feu sur des casques bleus. Dans une lettre adressée au représentant spécial du Secrétaire général de la Minusma, le porte-parole des mouvements de la plate-forme d’Alger du 9 juin 2014, Me Harouna Toureh, déclare : «Nous exprimons notre perplexité et notre grand étonnement par rapport à cette information, vu que l’événement supposé se serait passé à proximité du champ de bataille et que nos combattants et les populations de Tabankort, en aucun moment, n’ont entendu ou vu un hélicoptère de la Minusma bombarder un quelconque véhicule. Nous signalons qu’à aucun moment, les affrontements n’ont eu lieu à moins de 15km de Tabankort où est basée la Minusma. Il est donc d’une haute importance pour nous d’avoir une information crédible que seule une enquête internationale peut apporter».

 

Diango COULIBALY

source : reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.