Accord pour la paix et la réconciliation : IBK rassure la CMA

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, aurait-il changé de position au sujet de la révision de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali ? Apparemment, oui !

En tout cas, depuis sa dernière rencontre avec les responsables de la Cma (Coordination des mouvements de l’Azawad). Une réunion révélée dans le dernier numéro de nos confrères de la Lettre Confidentielle du Mali (LLCM). Une rencontre à laquelle, selon le même confrère, n’étaient présents que le président de la République et certains responsables de la CMA. Le seul ministre qui voulait y assister a été récusé par IBK, himself.

Il a été, naturellement, question, lors de cette audience, de l’Accord pour la paix et la réconciliation et, selon nos sources, le président de la République a promis qu’il n’y touchera pas contrairement à ses propos d’il y a quelques mois.

On se souvient que lors d’une de ses allocutions, il avait insisté sur le fait que certaines dispositions du document relatif à l’accord d’Alger pouvaient être revisitées. C’était à la suite des sorties du président nigérien sur Kidal et des prises de position malencontreuses et absolument inopportunes du ministre malien des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé.

La tension était tellement montée que, depuis, il se ne tient plus de session du Comité de suivi de l’Accord ; la Cma (Coordination des mouvements de l’Azawad) a par ailleurs de ne pas participer au Dialogue national inclusif.

MT
Source : Nouvelle Libération

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *