2e édition du Forum sur le cajou sahélien : Améliorer la compétitivité de la chaîne de valeur anacarde dans le Sahel

Bamako, 5 août (AMAP) Les acteurs du secteur du cajou au Mali, en collaboration avec l’Alliance pour le cajou africain (ACA), organisent la 2e édition du Forum sur le cajou sahélien (FOCAS), du 5 au 7 août 2019, à Bamako, sur le thème : « L’amélioration de la compétitivité de la chaîne de valeur anacarde dans les pays sahéliens », a constaté l’AMAP.

Le forum est appuyé par l’Initiative du cajou compétitive (Comcashew) de la coopération allemande (GIZ) et le Projet d’appui à la filière de l’anacarde au Mali (PAFAM). Cette édition du FOCAS réunira divers acteurs des secteurs public et privé ainsi que des partenaires au développement de la sous-région, pour discuter des questions d’intérêt commun aux pays du Sahel.

Le forum comprendra des sessions au cours desquelles des experts de la chaîne de valeur du cajou, en particulier du Sahel, feront des présentations sur des sujets clés. Plusieurs panels sont, à cet effet, au programme du FOCAS. Le premier portera sur l’évolution de la production d’anacarde dans la région sahélienne : état des lieux, potentiel et tendances de marché. Sur ce point, il est prévu un aperçu de l’évolution de la production d’anacarde dans la sous-région et perspectives pour 2019. De nouvelles techniques et recherches pour améliorer et augmenter la production dans le Sahel (greffage, semences poly clonales, etc.) seront élaborées.

Dans le panel 2, il s’agit de saisir les opportunités  économiques de la transformation locale d’anacarde : comment rendre la transformation plus compétitive au Sahel ?

Enfin, les participants au s’imprègneront de « comment organiser le dialogue privé-public et créer un cadre commun pour la bonne gouvernance ». L’importance du secteur public dans l’organisation et l’encadrement de la filière anacarde seront explorés avec le cas de la Guinée Bissau, comme exemple.

En plus, les participants auront l’opportunité de faire des réunions inter-entreprises, de visiter une exposition de produits et services du cajou et s’engager au réseautage, pendant deux jours. Le troisième jour sera réservé à une visite de terrain sur une pépinière du cajou.

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Lassine Dembélé, représentant le ministre, a présidé l’ouverture. Il avait, à ses côtés, le président de l’Interprofession de la filière anacarde du Mali (IPROFAM), Ibrahim Togola, le représentant de Comcashew, Dr Bernard Agbo, et le président de l’ACA, Florentino Nanque.

OD/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *