17è session du Comité de suivi de l’Accord : DANS UN ESPRIT DE CONFIANCE ENTRE LES PARTIES MALIENNES

La 17è session ordinaire du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CSA) s’est tenue, hier, dans les locaux de l’ex Centre régional d’énergie solaire (CRES) de Badalabougou.

general mahamadou diagouraga haut representant chef etat conference reunion Comite suivi Accord CSA gouvernement plateforme cma

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence des ministres Tiénan Coulinaly de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly de l’Administration territoriale. Etaient aussi présents le président du CSA, Ahmed Boutache, des représentants de la médiation internationale, de ceux de groupes armés -Plateforme et Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord, le général Mahamadou Diagouraga, le Médiateur de la République, Pr Baba Akhib Haidara, le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif et de nombreuses autres personnalités ont également assisté à l’ouverture des travaux de cette 17è session. Au terme de la session, le président du CSA a confié que la rencontre a eu à examiner l’état d’exécution de l’ensemble des actions engagées jusque-là, à savoir la mise en place des Autorités intérimaires dans les 5 régions concernées et leur opérationalisation. Toujours selon Ahmed Boutache, il a été aussi question de faire le point de l’opérationalisation des mécanismes sécuritaires. Plus précisément, iil s’est agi de voir l’état de fonctionnement du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) de Gao et d’évaluer les mesures prises pour installer les MOC de Kidal et de Tombouctou. «De ce côté là, les choses avancent bien », s’est-il réjoui. Le président du CSA a expliqué que la réunion a aussi planché sur deux autres points : la désignation de l’Observateur indépendant, dont la mise en place est prévue par l’Accord et la question du budget du CSA. « Il faut dire que globalement la session s’est déroulée dans une très bonne atmosphère, d’autant que les parties maliennes (Gouvernement – Plateforme – CMA) ont convenu de travailler directement ensemble à l’avenir, dans un cadre mis en place à cet effet.. et d’aplanir les différences et les divergences », a assuré Ahmed Boutache. Pour le diplomate algérien ceci est quelque chose de nouveau. « Cela veut dire tout simplement que la confiance s’installe entre les parties maliennes. Nous nous en félicitons. Nous n’avons pas cessé d’appeler à cela, donc aujourd’hui nous ne pouvons que nous réjouir de constater, qu’enfin, nous sommes parvenus à ce résultat très satisfaisant », a-t-il conclu.

Massa SIDIBé

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *