120 Algériens tués dans la guerre au Nord du Mali

Pas moins de 120 Algériens ont été tués lors de la guerre au Nord-Mali depuis janvier 2012. Ils combattaient dans les rangs du MNLA ou au Mujao, apprend-on auprès d’une source proche du dossier.police algerie

Ils ont rejoint ces différents groupes compte tenu des relations familiales qu’ils avaient avec les combattants maliens. D’ailleurs, la grande majorité des victimes avaient une double nationalité, algérienne et malienne. Toujours selon nos sources, alors que la plupart a été tuée dans différents combats, d’autres sont morts par erreur ou par vengeance.

Ils ont été tués par des soldats maliens dans le cadre de l’opération militaire française qui donnait l’assaut dans la région de l’Azwad. Ces Algériens font partie des tribus targuies, à savoir Idnane et Ifoughassen. Le nombre réel des Algériens qui ont perdu la vie pourrait être plus important, selon notre source.

Les services de sécurité algériens avaient procédé en premier lieu au recensement des Algériens possédant la double nationalité, effectué entre mars et mai 2013, et ce, suite à la mort d’Abou Zeid. Selon la même source, certains d’entre eux avaient déposé des dossiers administratifs pour demander la régularisation de leur état civil pour être inscrits dans les wilayas de Tamanrasset et Adrar.

Aziz Mouat

Source: El watan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *