Trentenaire de la carrière musicale d’Oumou Sangaré : L’événement célébré en grande pompe à Bamako

Oumou Sangaré surnommée la Diva du Wassoulou a fêté, la semaine dernière, à l’hôtel Sheraton de Bamako, ses trente ans de carrière musicale. Cette soirée fut l’occasion de rendre hommage à celle qui a fait rayonner la culture malienne durant ce temps à travers le monde. 

C’est devant des membres du gouvernement, des personnalités de la culture, des amis, sa famille, que Oumou Sangaré a fêté ses trente ans de carrière musicale.

Ambassadrice de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), commandeur de l’Ordre national du Mali, Oumou Sangaré est l’une des plus grandes chanteuses d’Afrique. Pendant ces trente dernières années, de l’Europe aux États-Unis en passant par l’Australie et l’Asie, la Diva du Wassoulou a transporté l’identité culturelle du Mali sur les cinq continents.

La soirée riche en couleurs fut l’occasion de rendre hommage à Oumou Sangaré surnommée la Diva du Wassoulou pour avoir fait rayonner la musique en particulier et en général la culture malienne à travers le monde.

Plusieurs artistes, au nombre desquels Ami Koita, Nampé Sadio, Payi Camara, l’humoriste Kanté et beaucoup d’autres personnes présentes à la cérémonie, ont rendu hommage à la Diva du Wassoulou. Cheick Tidiane Seck a offert un tableau à Oumou Sangaré pour ses trente ans de carrière.

Le secrétaire général du ministère de la Culture a remercié Oumou Sangaré pour tout ce qu’elle a fait pour la culture malienne. «Nous sommes ici ce soir, pour vous témoigner la reconnaissance du peuple dont vous avez transporté la culture avec fierté au-delà de nos frontières. Vous êtes une fierté pour tout le Mali», a-t-il déclaré.

Au nom des ressortissants de Wassoulou, de Bougouni, de Kolondièba, Pr. Tiémoko Sangaré, ministre de la Défense, a remercié Oumou Sangaré pour avoir porté très haut, pendant trente ans, les couleurs du Mali sur le plan culturel.

Oumou Sangaré a, à son tour, remercié les autorités et le peuple maliens sans qui elle ne serait pas là où elle est aujourd’hui. Selon elle, «le Mali m’a tout donné. Je l’aime de tout mon cœur. L’une des richesses du Mali est sa culture. Sur le plan culturel, nous n’avons rien à envier aux autres. Nous continuerons à défendre le Mali partout où nous irons».

Pour joindre l’utile à l’agréable, pendant plus de deux heures, Oumou Sangaré a repris en live certaines de ses chansons. Toujours dans le cadre de ses trente ans de carrière, Oumou Sangaré donnera trente concerts dans villes différentes à travers le monde.

Abdrahamane Diamouténé

Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *