Promotion musicale : le coup de pouce du DANEMARK aux artistes en herbes

Ce samedi 18 janvier se tiendra, à l’espace cocotier de la Maison des jeunes de Bamako, le festival de musique dénommé ‘’Spot sur le Mali’’. Organisé par le centre danois pour la culture et le développement, ce rendez-vous musical vise à faire la promotion, au niveau international, des artistes en herbes maliens.

artiste rappeur malien milmo n sahel

En prélude de ce grand festival, le coordinateur du projet ‘’Spot sur le Mali’’, projet initié par l’ambassade du Danemark au Mali, Moussa Demba DIALLO, vient de tenir un point de presse dans la salle de conférence de la Maison des jeunes de Bamako.

Selon le conférencier, lui-même musicien-peintre…Maliano-danois, Moussa Demba DIALLO, l’objectif du festival est de détester les artistes talentueux, afin de les permettre d’organiser des tournées internationales, notamment occidentales.

Leur offrir l’opportunité de se vendre à travers le monde. En un mot, les aider à vivre de leur travail, en faisant la promotion de la culture malienne.

Les objectifs spécifiques assignés à cette rencontre sont de: promouvoir les actions artistiques en privilégiant la musique; diffuser les messages à travers la musique; former; perfectionner les jeunes musiciens; favoriser l’intégration; réaliser et assurer.

L’édition de ‘’Spot sur le Mali’’ a comme thème: «La musique malienne face aux producteurs internationaux. Avec spot sur le Mali, les artistes s’envolent».

Pour cette première édition, le jury a déjà retenu les artistes comme Adama Yalomba, Nampé Sadio Naïni DIABATE, Ben Zabo, Songhaï Blues et Mariam KONE.

‘’Tous ont les talents et possibilités qui ne sont pas exploités’’, a déclaré le conférencier.

Ces artistes joueront en live, sous le regard d’un jury averti, mais aussi des promoteurs de festivals et producteurs de musique venus de l’Europe et notamment du Danemark, de la Hollande et d’Espagne. Les meilleurs seront choisis pour des festivals et autres rencontres culturelles à travers le monde.

En plus un fichier internet sera créé aux noms de ces artistes.

‘’Ça sera une grande ouverture, beaucoup d’ouvertures pour ces artistes’’, a-t-il commenté.

Au-delà des artistes cités, Mahamadou TRAORE (peintre), Milmo (rap)… seront de la fête.

Moussa Demba DIALLO a déclaré que depuis cinq ans il se battait pour soutenir la culture malienne et surtout les jeunes artistes.

Le slogan du projet Spot sur le Mali est: ‘’Promouvoir, diffuser et réaliser’’. Spot, qui s’étalera sur trois ans, a été initié par le Centre danois pour la culture et le développement en faveur du renforcement de l’identité et de la conscience culturelles du Mali et apporte un soutien aux diverses associations culturelles de notre pays et au Conservatoire Multimédia Balla Fasséké KOUYATE.

Il faut noter qu’il y a deux  le centre danois pour la culture et le développement a élargi ses actions en y ajoutant: la formation des acteurs de la culture et des arts, la production artistique, l’équipement des structures artistiques.

Le Centre danois pour la culture et le développement a soutenu les 1ère et 2è éditions du projet Arc-en-ciel ‘’la parole aux élèves à travers le conte théâtralisé’’.

Le porteur du projet, Moussa Demba DIALLA, est un bassiste, chanteur et compositeur, né à Paris 17e en 1955, élevé à Bamako, réside actuellement à Copenhague, Danemark.

Il participe à de nombreuses actions culturelles dans différents pays africains.

Entre des ateliers musicaux à Zanzibar, au Mozambique, des concerts en Afrique du Sud, il lance le projet Arc-en-ciel, un projet culturel et éducatif ciblant les écoles au Mali.

Ce projet a été approuvé par le DCCD (le Centre danois pour la culture et du développement) et l’ambassade royale du Danemark. Le projet est actuellement mis en œuvre. L’objectif de ce projet est de sensibiliser sur les questions sociales, culturelles et éducatives rencontrées par les étudiants, en particulier les étudiantes, dans les écoles, aujourd’hui au Mali.

Le but de l’Arc en ciel est d’éduquer et d’inspirer les jeunes et de promouvoir la musique, le théâtre, le conte et la danse et donner aux jeunes l’occasion de créer et développer artistiquement une conscience sociale.

Dans un premier temps, 25 écoles sont mobilisées dans les régions de Bamako rive gauche, Bamako rive droite, Kati, Koulikoro et Ségou, dans un deuxième temps, 25 écoles dans les régions de Sikasso, Mopti, Koutiala, Bandiagara et Tombouctou.

Par Hamidou TOGO

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *