People: Nicki Minaj invitée par le royaume saoudien

L’Arabie saoudite a invité la rappeuse américaine Nicki Minaj à se produire dans le pays ce mois-ci, ce qui est inhabituel pour le royaume conservateur.

Les organisateurs saoudiens ont annoncé qu’elle jouerait le rôle principal au festival mondial de Jeddah le 18 juillet. Le concert, qui est conforme aux lois saoudiennes sans alcool ni drogue, est ouvert aux personnes âgées de 16 ans et plus et aura lieu au stade King Abdullah Sports de la ville de la mer Rouge.

DJ Steve Aoki et le chanteur Liam Payne ont également été annoncés et le royaume offre des visas en ligne rapides aux visiteurs internationaux.

Le gouvernement saoudien a récemment déployé des efforts pour assouplir certaines de ses restrictions. L’année dernière, l’interdiction des salles de cinéma depuis 35 ans a été levée et les femmes ont enfin obtenu le droit de conduire.

Cette année, Mariah Carey a livré un concert en Arabie saoudite, malgré les réactions violentes des activistes des droits des femmes. Tout cela fait partie d’une refonte économique dans le cadre de Vision 2030, un effort visant à réduire la dépendance du royaume au pétrole. Le royaume tente de créer une activité économique chez lui et encourage les citoyens à dépenser leur argent à l’intérieur de ses frontières.

La rappeuse est connue pour son style extravagant et provocateur et ses hits tels que Anaconda, où elle rappe à propos de son «gros derrière». Ses paroles sont souvent empreintes de blasphèmes et ses vidéos musicales à poil nu incluent souvent des twerks. Des groupes chrétiens ont critiqué sa performance aux Grammy Awards 2012, qui comprenait des prêtres dansants et un exorcisme.

Une grosse polémique s’installe suite à l’invitation

Les réactions sur les médias sociaux vont du choc et de la joie à la critique et à la déception. Dans une vidéo profane publiée sur Twitter et visionnée plus de 37 000 fois, une femme saoudienne portant un foulard accuse le gouvernement saoudien d’hypocrisie pour avoir invité Minaj à se produire, tout en obligeant les femmes qui assistent au concert à porter la grande robe longue connue comme l’abaya. La plupart des femmes saoudiennes se voilent également les cheveux et le visage.

“Elle va aller secouer son c*l et toutes ses chansons sont indécentes, parler de sexe et de tremblement de cul, puis tu me dis de porter l’abaya”, dit la femme saoudienne. “Que se passe-t-il?”

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *