Organisation d’un téléthon au profit des artistes déplacés et sinistrés des inondations

ensemble instrumental mali

BAMAKO – La Fédération des artistes du Mali (FEDAMA) a organisé vendredi soir un téléthon au profit des artistes déplacés du nord du Mali et sinistrés des inondations, intitulé “le Grand choeur pour la paix au Mali”, un événement placé sous la présidence du Premier ministre malien Oumar Tatam Ly, qui a enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement et un public qui a massivement effectué le déplacement au centre international des conférences de Bamako, a constaté un correspondant de Xinhua.

Promouvoir la paix et la cohésion sociale, tel était l’objectif visé par la tenue de ce téléthon, selon le secrétaire général de la FEDAMA, Kary B. Coulibaly, un artiste malien de renom.

Celui-ci a ajouté qu’il agissait aussi de promouvoir la culture malienne dans sa diversité et venir en aide aux artistes déplacés du nord du Mali ainsi que les sinistrés des récentes inondations. Ainsi, dit-il, les fonds collectés seront octroyés aux bénéficiaires cités.

La soirée a été agrémentée par les prestations d’artistes musiciens de l’ensemble instrumental du Mali, qui ont accompagné les comédiens dans une pièce intitulée “Dormir dans l’Azawad”, une oeuvre de Boubacar Belco Diallo, qui en est également le metteur en scène.

A travers cette pièce, c’ est le Mali pluriel était sur scène à travers les langues nationales, les musiques de divers terroirs du pays de Kayes à Kidal. Sur scène, le décor laissait apparaître les montagnes rocheuses de l’ Adrar des Ifoghas.

A travers cette pièce, les comédiens ont “dénoncé la destruction des mausolées, les viols et autres violences faites aux femmes”, “banni la barbarie, la cruauté” et “prôné la paix”.

“Nous sommes unis par le sang. Laissons le sang parler”, “Nous sommes unis par l’histoire, laissons l’histoire nous guider”, pouvait-on entendre de la part des comédiens sur scène dans la salle.

Invitant les uns et les autres à la paix, les comédiens ont affirmé que “l’espoir est permis pour un Mali un et indivisible dans sa diversité culturelle et ethnique”.

L’un des comédiens en l’occurrence Karidjigué Laïco Traoré a émis le souhait afin que “cette pièce soit jouée dans chacune des régions du Mali compte tenu de la pertinence du thème”. Pour ce faire, celui-ci a “sollicité les autorités maliennes”. M. Traoré a également remercié l’Opération serval, la MINUSMA et tous les partenaires qui ont soutenu le Mali dans la libération des territoires occupés par les islamistes.

A la fin du spectacle, l’auteur et metteur en scène de l’oeuvre, Boubacar Belco Diallo, a été ovationné par les artistes, le ministre malien de la Culture Bruno Maïga et ses collègues présents ainsi que le public qui a effectué le déplacement.

“Nous sommes très contents. Cette œuvre magistrale a été magistralement interprétée par des artistes, comédiens de talents”, ont confié à Xinhua plusieurs spectateurs à la fin de la soirée.

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *