Kalori Sory n’a plus de calories

Ibrahima Sory Koïta dit Kalori Sory fait partie des précurseurs du mouvement  reggae au Mali, avec les Aziz Wonder, Koko Dembélé, ou encore Oumar Kouyaté, Askia Modibo. Dans les années 1990, avec l’ouverture démocratique, Kalori Sory était dans les Hits sur les radios privées de la capitale malienne, avec son morceau «Dourouni», tiré de son premier album.

Ibrahim Sory Kouyate kalori artiste chanteur reggae hommage mort deces

Avant «Dourouni», il y avait «Tafesiri». C’est en 1989 qui trouve enfin un producteur pour son premier album, intitulé «Pètchèkè» ou l’argent dans le jargon populaire. Le genre reggae n’étant pas bien aimé du public malien, car il n’avait pas beaucoup de fans. Kalori Sory a travaillé à l’INA comme surveillant, il faisait partie du corps professoral. Par la même occasion, il a intégré l’INA Star l’orchestre de l’Institut national des arts du Mali. Un boulevard qui lui a permis de travailler avec beaucoup d’artistes musiciens, comédiens, plasticiens, animateurs ; en un mot, tous ceux qui sont passés par l’INA. Tout le monde l’a connu avec son franc-parler, il ne tournait pas autour de la chose. Il est tombé malade pendant longtemps, avant de mourir le 13 janvier 2016 à Bamako à l’âge de 65 ans. Son inhumation a eu lieu à Lafiabougou, le jeudi 14 janvier 2016. Il repose désormais au cimetière du même quartier.

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *