Aya Nakamura: cette décision de son label qui aurait pu compromettre sa carrière

Cela fait déjà un an que la jeune chanteuse Aya Nakamura a réussi à conquérir les cœurs des mélomanes grâce à ses tubes populaires « Djadja » et « Copines » écoutés un peu partout. Malgré le temps qui passe, la chanteuse cartonne toujours avec ses sons. Aya Nakamura est de temps en temps sollicitée dans la plupart des Festivals d’été.

Mais ce que l’on ignore c’est que ce succès de la jeune chanteuse franco-malienne n’aurait jamais eu lieu. Si la chanteuse connait une telle popularité et est autant aimée par les mélomanes, c’est grâce à son tube « Djadja » qui est la clé de son succès dans le monde musical. Pourtant, Aya Nakamura avait plutôt misé sur une autre chanson, mais c’est « Djadja » qui a connu un énorme succès. Sa carrière pouvait ne jamais décoller sans la chanson « Djadja ».

Lors de son récent passage aux Francoolies, Aya Nakamura est revenue sur les commentaires généralement faits autour de sa chanson « Djadja ». A cet effet, le journaliste de Télé-matin lui demande: “Djadja, c’est la chanson que vous attendiez ?”.

“Djadja, c’est une musique qui a permis de me faire connaître mais la chanson que j’attendais… je ne sais pas”, a-t-elle répondu. Quelques secondes plus tard, le journaliste lui a demandé si sa maison de disque voulait, à la base, sortir une autre chanson à la place. Et la chanteuse de confirmer cette information : “Mon label voulait sortir La dot. De toute façon, j’hésite toujours entre deux chansons à chaque fois (…) je suis compliquée et au final on a choisi Djadja”.

Toutefois, cette décision était loin d’être la seule prise par la chanteuse. Aya Nakamura a remporté un autre contrat juteux. La chanteuse est désormais ambassadrice de la marque M.A.C Cosmetics. Peut-être sortira-t-elle sa propre gamme comme c’est le cas d’Enjoy Phoenix ou encore Nicki Minaj qui ont sorti leur propre lipstick avec la marque. Pour l’heure la chanteuse doit être fière de sa décision et de son label.

 

Source: RTL
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *