Abdoul Foua Do : « L’intolérance religieuse menace la paix mondiale »

« Je souhaite que 2015 soit une année de paix pour le Mali. Malgré les inquiétudes, je formule des vœux de paix pour ce pays ». Ces propos sont du célèbre musicien reggae Abdoul Foua Do qui s’apprête à mettre sur le marché discographique malien un album intitulé « Make a change ».

Abdoul Fouad artiste chanteur musicien reggaeman

« Make a change » ou faire un changement, est le titre de l’album que le musicien reggae, Abdoul Foua Do s’apprête à mettre sur le marché discographique. Selon l’artiste reggae, cet album de 8 titres qui traite de paix, de réconciliation, de tolérance et de cohésion, est programmé pour être sur le marché discographique dès la signature d’un accord de paix au Mali. « Aujourd’hui, la paix mondiale est menacée. Si on ne fait pas attention, le monde est aujourd’hui en passe de se diriger vers une guerre de religions », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il faut rapidement faire un discernement entre terrorisme et islam. « Pour la paix mondiale, il faut éviter de faire l’amalgame », a-t-il conseillé. Abdoul Foua Do, chantre de la paix, est convaincu que l’islam en temps que religion de paix et de solidarité n’a pas besoin d’armes pour multiplier le nombre des fidèles à travers le monde. « Ceux qui sèment les mauvaises graines dans l’islam, doivent être stigmatisés », a-t-il indiqué. Selon lui, ce qui se passe aujourd’hui dans le monde est loin d’être un amusement. « Ce qui se passe peut se diriger vers la confrontation religieuse dans le monde. Si les être humains ne font pas attention, l’utilisation de la religion par certains pour humilier d’autres, peut conduire le monde dans un conflit regrettable », a-t-il déclaré. Abdoul Foua Do pense que les chrétiens, les musulmans et les juifs doivent prendre conscience qu’il faut un monde qui  vit en paix pour la pratique sereine de la religion. « Sous l’égide des Nations Unies, il faut initier une journée internationale de la tolérance religieuse, au cours de laquelle, musulmans, chrétiens et juifs, vont marcher la main dans la main, en vue d’isoler ceux qui veulent semer la mauvaise graine d’un islam violent dans le monde », a-t-il souhaité. La paix mondiale est menacée au Mali, au Nigéria, en Somalie, pour ne citer que ces exemples en Afrique. « Au Nigeria, le Boko Haram porte fièrement son nom qui signifierait opposition à la culture du blanc, alors qu’il ne se prive pas de l’usage  des armes, des treillis et des cartouches fabriqués par le blanc. Allez-y comprendre quelque chose », a-t-il conclu.
Assane Koné

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.