Bamako: un militaire romand et un alémanique grièvement blessés au Mali

Deux militaires suisses ont été blessés dans l’attentat survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans un restaurant de la capitale malienne Bamako. Ils se trouvent dans un état “stable mais critique”. La police a arrêté deux suspects.

evacuation militaire blesse nord mali

Deux militaires suisses ont été blessés dans l’attentat survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans un restaurant de la capitale malienne Bamako. Ils ont été hospitalisés. Ils se trouvent dans un état “stable mais critique”, a annoncé samedi l’armée suisse .

Les deux Suisses étaient conscients et pouvaient parler lors de leur transfert à l’hôpital, précise le Centre de compétences de l’Armée suisse pour les missions à l’étranger (SWISSINT) dans un communiqué. L’un d’entre eux est actif dans le secteur de la lutte contre les mines, l’autre dans la sécurisation des stocks d’armes et de munitions.

Selon nos confrères de la RTS, il s’agirait d’un Romand et d’un Alémanique.

Un troisième militaire suisse se trouvait dans l’établissement au moment de l’attaque. Actuellement, cinq Suisses sont engagés au Mali.

Attaque terroriste

Selon la police malienne, au moins un homme armé est entré peu après minuit heure locale dans le restaurant La Terrasse, situé dans un quartier de la capitale malienne apprécié des expatriés, et a ouvert le feu. “C’est une attaque terroriste, même si nous attendons des précisions. Selon un bilan provisoire, il y a quatre morts: un Français, un Belge et deux Maliens”, a déclaré un policier sur place.

Mais une source à l’hôpital Gabriel Touré de Bamako a ensuite indiqué qu’un troisième Européen, dont la nationalité n’a pas pu être établie immédiatement, était mort lors de son admission dans cet établissement. De plus, huit personnes ont été blessées, selon cette source hospitalière.

Bilan provisoire

Un quotidien privé de Bamako, “Le Combat”, a affirmé sur son site web qu’un homme et une femme avaient ouvert le feu avec des armes de gros calibre pendant qu’un troisième assaillant montait la garde à l’entrée du restaurant, mais cette information n’a pas pu être vérifiée immédiatement. Selon ce journal, des témoins ont déclaré avoir vu les agresseurs s’échapper dans au moins deux véhicules.

Dans une rue voisine du bar, le corps d’un policier malien et celui du gardien d’un domicile privé gisaient au sol, alors qu’un peu plus loin le corps d’un ressortissant belge était également visible, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Des dizaines de policiers ont bouclé le secteur, et les rares témoins directs de l’événement refusaient de témoigner par peur de représailles.

Suspects arrêtés

Deux suspects ont été arrêtés samedi à la suite de l’attentat. Ils ont commencé à fournir aux enquêteurs des informations “intéressantes”, a-t-on appris de sources policières maliennes. Ni leur identité ni leur nationalité n’ont été précisées, “sont en train d’être interrogés”, a affirmé une de ces sources.

source : Autre Presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.