Mamoutou Touré dit Bavieux lors du lancement de sa campagne : “S’investir pour sortir le football malien de l’imbroglio”

L’hôtel Maeva Palace sis à l’ACI 2000 a servi de cadre, le mardi 29 Août 2017, au lancement de la campagne de Mamoutou Touré dit Bavieux, candidat à la présidence de la Femafoot. Avec comme slogan ” Agir pour rebâtir “, l’homme s’est mis dans une logique de réconciliation de la grande famille du football malien. 

mamoutou toure bavieux femafoot

Cet événement a regroupé la famille du football malien. Ils sont venus nombreux, parents, amis, anciens ministres, députés, dirigeants de clubs, supporters, pour soutenir la candidature de Mamoutou Touré dit Bavieux. Un événement inédit  par la qualité de l’organisation, où plus de cent journalistes ont assuré la couverture. En découvrant dans la salle tout ce beau monde, acquis à sa cause, Bavieux était un homme comblé, rassuré. Vouloir briguer la présidence de la Fédération malienne de football (Fémafoot), et ne pas avoir la volonté de réunir et de réconcilier la grande famille du football malien, relèverait de l’utopie. Parce que notre sport roi est victime d’une grave crise depuis trois ans. Obligatoirement, il faut un président qui pourra enterrer la hache de guerre entre les enfants d’une même famille. A ce sujet, le discours introductif du candidat Mamoutou Touré dit Bavieux est rassurant. Il a dit que les motivations de sa candidature résultent d’un constat : l’indispensable réconciliation de la famille du football malien, victime d’une crise qui a touché tous ses segments. Les conséquences de cette crise, selon lui, ont fait qu’un climat de méfiance et de suspicion s’est installé entre journalistes et entre dirigeants. Les relations entre le Département des Sports et la Fédération  se sont dégradées. Et la situation s’est tellement endurcie que le Ministre a finalement dissous le Comité exécutif de la Fédération.

boubacar karamoko coulibaly mamoutou toure bavieux Salah baby femafoot canditature

Bref, les arguments et les faits ne manquent pas pour revenir au constat amer qu’il y a problème. Raison pour laquelle le candidat Mamoutou Touré dit Bavieux, à la tête d’une liste, a jugé nécessaire de s’investir pour sortir le football malien de cette confusion. Pour cela, il a élaboré un programme qui s’articule autour de quatre grands axes : la réconciliation, la réorganisation de l’administration de la Femafoot, la refondation des compétitions nationales et des appuis conséquents aux structures déconcentrées et aux clubs.

mamoutou toure Bavieux

Après le discours introductif du candidat Mamoutou Touré, le représentant des familles fondatrices de Bamako, l’ancien ministre Mamadou Bamou Touré, a tenu à passer un message. Il dira que le football est un domaine très sensible et dont on doit beaucoup se méfier pour éviter des conséquences que nous pourrons tous regretter. Pour cela, il a appelé les deux candidats au nom des patriarches de Bamako au fair play. Tout en souhaitant que le plus beau geste de l’histoire du football malien, demeurera ces chaleureuses félicitations que le vaincu adressera au vainqueur, à la sortie des assises du 8 octobre prochain. Selon Mamadou Bamou Touré, le pays est en train de se remettre et chacun doit jouer sa partition pour une stabilité durable. Occasion pour lui d’inviter les deux candidats à la retenue durant la période de campagne.

Cette cérémonie de lancement a été agrémentée par deux prestations du maestro Habib Koïté.

La présentation des représentants des différents clubs de la capitale et de l’intérieur et le témoignage de certains acteurs du football malien ont ému le candidat Mamoutou Touré dit Bavieux. Il s’est dit fier et réconforté par tout ce soutien.

O. Roger Sissoko

 

 

Après Bamako, Koulikoro et Sikasso, Mamoutou Touré dit Bavieux, candidat pour la présidence de la Fédération malienne de football, poursuit sa série de visites. A la tête d’une forte délégation, il se rendra ce dimanche à Mopti. D’ores et déjà, il bénéficie du soutien de ces ligues pour être le futur le président de la Fémafoot.

amoutou Touré dit Bavieux poursuit sa campagne pour la présidence de la Fédération malienne de football dont l’élection est prévue pour le 8 octobre prochain. Il a décidé de rendre visite aux différentes ligues régionales afin de prendre en compte leurs préoccupations. Il s’agit bien de rencontrer les vrais acteurs du football et d’échanger avec eux. C’est dans ce cadre qu’il s’est rendu respectivement à Koulikoro et à Sikasso. A la tête d’une forte délégation, Bavieux Touré a été accueilli dans ces deux localités comme un héros.

D’abord à Koulikoro, le président de la Ligue régionale, Banou Makadji, était très heureux de cette visite. Ce qui explique la grande mobilisation de tous les acteurs du football régional, des autorités politiques et administratives à cette rencontre. Un seul mot d’ordre : faire élire Bavieux, le 8 octobre, à la tête de la Fémafoot.

Même mobilisation à Sikasso en début de semaine. Là aussi, le président de la Ligue régionale de football, Mamby Diaby dit Kèlètigui et toute son équipe étaient là pour réserver un accueil digne de ce nom à Bavieux Touré et sa délégation. Tous les acteurs du football de la région se sont mobilisés pour le sacre du candidat Bavieux. “C’est notre affaire donc nous sommes totalement prêts pour l’élection de notre candidat, le 8 octobre prochain” précise le président de la Ligue, Mamby Diaby dit Kèlè.

Le candidat Bavieux Touré a saisi cette opportunité pour rendre une visite de courtoisie à certains acteurs qui ont servi le football à Sikasso. A Bougouni, ce fut aussi un accueil extraordinaire. La délégation a été accueillie à 10 km de la ville avec un cortège incroyable. Là aussi, Bougouni est prête pour la victoire de Bavieux.

Après ces deux régions, le candidat Bavieux Touré, à la tête d’une forte délégation, est attendu ce dimanche à Mopti.

Notons qu’il a déjà le soutien de la Ligue de football du district de Bamako.

                              A.B. HAÏDARA   

 

Par Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *