Mali : le panel des Assises nationales de la refondation installé

Sous la présidence du Colonel Assimi Goïta, chef de l’État, les hautes personnalités des Assises nationales de la refondation ont été officiellement installées dans leur fonction. Transition malienne.

 

Annoncées du 22 novembre au 5 décembre pour les locales (cercles et communes), du 6 au 12 décembre pour les régionales, le district de Bamako et les zones de concentrations des Maliens établis à l’extérieur, les Assises nationales de la refondation se tiendront du 20 au 26 décembre 2021. En prélude à ces activités de refondation de l’État, le président de la transition a procédé, mardi 26 octobre dernier, à l’installation du Panel des hautes personnalités des Assises nationales. C’était au cours d’une cérémonie solennelle dans la salle des banquets au Palais de Koulouba.

Parole au peuple

M. Zéni Moulaye, ancien ministre, est celui qui assure la fonction de Président du panel. Il est entouré par une dizaine de personnalités issues de plusieurs catégories d’ordre social et professionnel, à lire le Décret N° 2021-0730/PT-RM du 16 octobre 2021 portant nomination des membres de ce panel.

Selon les précisions du Chef de l’État, l’organisation de ces Assises se justifie par « Les maux qui minent [l]’ État et [la] société et qui nous ont conduits dans la situation complexe actuelle ». Pour traiter ces maux, il faut des « solutions endogènes et durables », qui ne seront obtenues qu’en donnant « la parole au peuple qui doit, en dernier ressort, déterminer son avenir, ainsi que les voies et moyens pour y parvenir ».

L’objectif de ces Assises est de parvenir à une « refondation de l’État pour organiser des élections crédibles, avoir des institutions dont la légitimité ne sera pas contestée et d’instaurer une gouvernance vertueuse ». Il s’agit d’une mission de rassemblement et de fédération de tous les fils du Mali.

« L’heure a sonné pour une réflexion approfondie sur la refondation du Mali et un début de mise en œuvre des idées qui permettront de relever définitivement les multiples défis auxquels notre pays fait face », souligne le président du panel des Assises nationales de la refondation. Pour la réussite de cette entreprise, « il faut que nous changions nous-mêmes et que dans un sursaut national exceptionnel, une union sacrée, nous fassions bloc autour de notre précieux patrimoine commun : le Mali ».

« Diagnostic sans complaisance »

Il se dit convaincu que la situation actuelle du Mali est loin d’être une fatalité. C’est plutôt des « vicissitudes de l’histoire ». Au Mali, a-t-il rassuré, il existe encore des ressorts de valeurs « insoupçonnées qui nous permettront de nous relever et de rebondir ». Il s’agira donc de construire une « solution politique pour sortir de l’impasse » en combattant l’adversité pour réémerger dans le concert des nations.

Face aux problèmes existentiels du pays, M. Zéni Moulaye réconforte les idées du chef de l’Etat en proposant le recours à des solutions endogènes et à une revalorisation de « nos mécanismes internes les plus pertinents de gestion et de résolution des conflits, sans exclure les contributions de qualité de nos frères, amis et partenaires extérieurs ».

Aux membres du panel des Assises nationales de la refondation, le président de la transition à appeler à la clairvoyance afin de permettre au peuple malien de « procéder à un diagnostic sans complaisance de nos problèmes et faire des propositions de réformes nécessaires ». Il les exhorte à créer un cadre de « dialogue inclusif dans lequel se retrouverait l’ensemble des forces vives du pays ».

Des « aspirations profondes du peuple »

Ces Assises, proposées par le gouvernement dans son plan d’actions, validé par le Conseil national de transition, « devront permettre à toutes les couches et sensibilités [du peuple malien] de se prononcer sur la situation critique de notre pays et de décider des mesures à mettre en œuvre dans tous les secteurs de la vie nationale », souligne le président de la transition.

Ces Assises nationales sont motivées par les « aspirations profondes du peuple » maliense rapportant à la sécurité sur l’ensemble du territoire national, à la lutte contre la corruption et l’impunité, à l’apaisement du climat social et à la mise en œuvre des réformes institutionnelles en vue d’élections transparentes et crédibles.

Selon le ministre en charge de la Refondation de l’État, Ibrahim Ikassa Maïga, le Panel des Hautes Personnalités est chargé de préparer les Assises nationales de la Refondation ; de conduire les concertations avec les forces politiques et sociales, en vue de préparer la tenue des Assises et d’assurer leur participation ; d’ élaborer des éléments de directives et le règlement intérieur des Assises Nationales de la Refondation ; de mettre en œuvre le calendrier des Assises Nationales de la Refondation ; d’élaborer un plan de communication sur les Assises et de suivre sa mise en œuvre ; d’ approuver les plans opérationnels des assises; de centraliser les rapports des étapes intermédiaires et les actes des Assises Nationales de la Refondation ; de produire et de soumettre au Président de la Transition un Rapport des Assises Nationales de la Refondation.

Source: saheltribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.