Mahamoud Dicko le Populiste !

Le proverbe dit : ” apprenez à dire la vérité dès le début de la relation car il y a des mensonges qui ne se pardonnent pas. “

En effet, depuis quelques jours voire des semaines, le combat du M5-RFP a du plomb dans l’aile et pour cause, les multiples erreurs de stratégies et les incompréhensions qui se font jour entre les différents leaders.

Dans une dernière tentative de couper court à toutes ces vérités qui ne sont guère des rumeurs, l’imam Mahmoud Dicko a tenu un point de presse… pour battre le rappel des troupes en vue du meeting du 11 août. On l’a compris, il fallait donner du tonus au mouvement qui s’essouffle… car M5-RFP s’étant mis dans l’impasse à cause de son intransigeance qui a provoqué l’échec de sa démarche.

Dans son soliloque, on a vu tout sauf un véritable imam…, on a plutôt vu un populiste qui joue avec maestria avec tous les artifices classiques du populisme. Celui qui se présente pour pacifiste, n’a jusque-là pas condamné le saccage des biens de l’Etat et ceux des citoyens ordinaires. Il s’empresse de réclamer une condamnation des tueries dans son quartier et des enquêtes mais fait semblant d’oublier que ces tueries sont le corollaire malheureux et regrettable de l’irresponsabilité du M5-RFP. Il dit n’être pas sorti le 10 juillet 2020 et ne comprend donc pas pourquoi il a été attaqué ; il peut continuer à jouer sur tous les tableaux mais les maliens ont compris sa façon de faire. Se prendre pour le corbeau alors qu’il est pire que le faucon.

Pourquoi s’est-il abstenu ce jour sachant que l’occupation des institutions allait déraper d’autant que la foule comprenant toutes sortes de personnes aux intentions diverses et variées. Quand il avait l’intention d’empêcher les débordements, le 5 et le 19, il s’est porté en garant par sa présence. Le 10 juillet il a choisi l’abstention par l’absence pour laisser libre court à des ouailles d’appeler à des actes irresponsables. Pourquoi ne dénonce t’il pas cet appel inconséquent qui a ouvert la boîte de Pandore? C’est facile d’accuser l’autre mais il est plus sage de voir les choses avec objectivité dans leur globalité. Le temps de Dieu viendra !

Tout le monde savait que Dicko cherchait des martyrs pour sa lutte … le sang versé des martyrs confèrerait à sa revendication un argument imparable. Il avait besoin de sang humain comme sacrifice pour sa lutte. Il a poussé les jeunes à se tuer pour lui … sinon, il aurait pu se livrer pour épargner leurs vies. Le double langage consistant à prôner la paix en public et à attiser le feu dans l’ombre, demeure la caractéristique principale de cet imam qui a fini par exaspérer même ses alliés. Personne ne comprend plus la logique ; tout au plus on sait qu’il n’est pas digne de confiance. Il réclame la tête du PM à défaut de celle du Président sachant qu’une telle demande (démission du président), l’exposerait à des sanctions pouvant aller jusqu’à la Cour pénale internationale. Qui est-il pour vouloir faire et défaire les carrières de Premier ministre au Mali ? Qui a-t-il consulté en 2019 pour soutenir la candidature de Boubou Cissé si tant est qu’il l’a fait… et pourquoi vouloir sortir les masses pour obtenir son départ ? Qu’est-ce qui n’a pas marché entre le père et le fils ? On voit clairement qu’il s’agit d’un règlement de compte.

Par populisme, il fait croire que le Révérend Jean Zerbo s’est rallié à sa lutte … ! Pitoyable quand on commence à perdre la face car le respectable ecclésiastique n’est pas allé chez Dicko pour soutenir quoi que ce soit, mais pour présenter ses condoléances dans un pays où la tolérance religieuse demeure le socle du vivre-ensemble. Il fait venir des individus se réclamant de l’église pour prétendre avoir les chrétiens avec lui. Il a besoin de ce mensonge pour se soustraire au manteau d’islamiste qui commence à lui peser et dont il a peur des conséquences. C’est la même raison qui explique le choix d’un autre jour pour le meeting que le vendredi.

En constatant que les rangs du M5-RFP s’étiolent, il manœuvre pour rallier à eux d’autres contestataires que lui Dicko n’avait pas soutenu quand ceux-ci battaient le pavé. Il s’agit des opposants à la présence française au Mali. Il sait qu’un tel discours a du répondant auprès d’une certaine classe analphabètes instrumentalisés ; il en use pour attirer ceux-ci. Il pousse l’outrecuidance jusqu’à insinuer que c’est la même France qui impose Boubou Cissé pour révolter davantage la foule. Il use à dessein d’un discours populiste pour mobiliser ses fidèles dans ce meeting qui a tout l’air d’un baroud d’honneur. A cet effet, il n’hésite pas à se présenter aux Maliens comme le chantre de l’islam qui combat l’homosexualité et autres tares face aux cafres qui dépravent les valeurs sociales. L’homosexualité qu’il met en avant n’est pas pire que la pédophilie … suivez mon regard ; il en sait de quoi on parle.

Dans un combat, il y a toujours un temps pour avancer et un autre pour s’arrêter ne serait-ce que pour évaluer le chemin parcouru. Quand on perd cette notion et tombe dans le jusqu’auboutisme, on risque de se creuser un abîme d’impasse dans lequel échouera le combat.

Dicko fait croire qu’il est un homme de dialogue et que sa culture et son statut l’obligent à accueillir toute personne venue pour dialoguer. Cependant il se recroqueville sur ses positions aussitôt les rencontres organisées car son ultime but c’est le pouvoir suprême. Alors imam, assumez-vous et advienne que pourra !
Bakary Traoré pour Niarela.net

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *