Le RPM seul sur sa liste aux législatives à Dioila : Mahamadou Diarrasouba et ses camarades jouent gros

La section RPM de Dioila a  prit le gros risque d’aller seule aux législatives du 29 mars 2020 sur une liste propre. Le parti aura à affronter l’Adéma et l’URD. Déjà, des observateurs constatent que le risque est très élevé pour la liste RPM.

 Le collège électoral est convoqué pour le 29 mars 2020 sur toute l’étendue du territoire national pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale.  Avant les scrutins, c’est le moment de la constitution des listes électorales, avec des alliances souvent contre nature. Les partis qui se réclament naturellement de la mouvance présidentielle et ceux qui se disent de l’opposition enterrent momentanément leurs divergences pour faire liste commune. Membre de la majorité présidentielle, le RPM dans la circonscription de Dioila ne veut pas cette fois ci entendre parler d’alliance politique. La conférence de section du RPM de Dioïla a décidé à l’unanimité d’aller aux élections législatives sur sa propre liste. Autrement dit, le RPM ne compte pas partager les 5 sièges de députés de la circonscription électorale de Dioïla, avec un autre parti politique, fut-t-il un parti allié dans la mouvance présidentielle, à plus forte raison avec un parti de l’opposition. La liste RPM à Dioïla sera conduite par Mahamadou Diarrassouba et composée de : Moussokora Samaké, Issa Baffing  Coulibaly et Marie Noëlle Coulibaly. Comme vous le constatez, le parti présidentiel n’a pas voulu d’alliance ni avec l’URD, ni avec l’Adema encore moins les FARE ANKA WULI comme ce fut le cas en 2013.

 Bonne ou mauvaise décision, la section  va devoir s’assumer

En effet, les lieutenants de l’honorable Mahamadou Diarrassouba semblent  trouver  la meilleure stratégie pour faire asseoir sur le banc de touche leurs adversaires. La stratégie, semble toute simple : avoir le maximum de voix dans les urnes.

Comment le RPM compte s’y prendre ? La chance de M. Diarrassouba est qu’il  a su nouer une relation de confiance entre sa propre personne et la population. Le 1er questeur de l’Assemblée nationale s’est battu pour la mise en place des structures de base et a aussi à beaucoup appuyer la collectivité dans l’acquisition de certaines infrastructures de développement. A ceux-ci s’ajoutent d’autres actions non moins importantes.

L’URD et l’Adéma, deux grands partis implantés ne vont pas sûrement rendre la tâche facile au RPM. Ils sauront certainement trouver les arguments, l’énergie nécessaire pour contrarier le RPM, surtout quand on sait qu’en politique aucun match n’est joué d’avance. Certains se demandent si le RPM pourra véritablement relever le défi dans cette circonscription importante. La réponse le 29 mars 2020  surtout quand on sait que le match se jouera dans les urnes.

Le moins que l’on puisse dire est que  le match de Dioila sera âprement disputé même si on sait que l’honorable Diarrassouba et ses camarades partent favoris pour gagner au premier tour.

Djibril Diallo

Source: Arc en Ciel

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *