Mali: le procès pour diffamation de l’activiste «Ras Bath» renvoyé en novembre

L’activiste malien Mohamed Youssouf Bathily dit « Ras Bath » était encore une fois ce lundi 28 août devant la justice malienne. Cette fois-ci, c’est un homme politique malien qui portait plainte contre lui pour diffamation. Mais à peine ouvert, le procès a été renvoyé.

mamadou blaise sanagare cds rasbat youssouf mohamed bathily bougouni

Bonnet sur la tête, et en bras de chemise, l’activiste malien Mohamed Youssouf Bathily dit « Ras Bath », arrive au tribunal. Il est accompagné de son avocat maître Abdouramane Ben Mamata Touré.

youssouf mohamed bathily rasbath meeting cdr mali

Le plaignant, plus connu sous le nom de Blaise Sangaré, lui est le grand absent. C’est un homme politique malien. Il est conseiller spécial du président Ibrahim Boubacar Keita, mais c’est à titre purement personnel qu’il porte plainte.

Dans une chronique de l’activiste sur une radio locale, Blaise Sangaré s’estime diffamé, explique son avocat. Quelques minutes après le début de l’audience, pour une question de « convenance », le procès a été rejeté au 2 novembre prochain. Mais encore une fois « Ras Bath » se retrouve propulsé sur le devant de la scène.

Disciple affiché de Bob Marley, chroniqueur sur une radio locale et très présent sur les réseaux sociaux, « Ras Bath » a récemment claqué la porte de la plateforme « Touche pas à ma constitution », dont les manifestations gigantesques ont amené le président malien à surseoir à son projet de révision constitutionnelle.

Désormais l’activiste s’intéresse de très près à l’élection présidentielle de 2018. Même s’il n’est pas candidat, son entourage dit clairement qu’il sera faiseur de roi.

 

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *