En un mot : Attention au revers de la médaille

La désobéissance civile que prépare la plateforme « Antè A bana, Touche pas à ma Constitution » recèle en elle des pièges suicidaires. Si le projet de désobéissance civile venait à se concrétiser, il pourra créer un précédent fâcheux entre le peuple et les gouvernants.

marche manifestation marche anti revision constitutionnelle mali foule amadou thiam adp

Désormais, pour un Oui ou Non, tout le monde peut utiliser cette « arme » pour mettre fin à un régime.

depute amadou thiam adp maliba

Pis, utiliser un tel moyen en ce moment précis de sortie de crise conforte plus les ennemis de la république du Mali.

Dans certains milieux, on estime qu’une nouvelle crise dans notre pays permettra à ceux qui tirent les marrons du feu de se conforter dans leur démarche. Une démarche machiavélique qui ne vise que de précipiter davantage le Mali dans la division. Que dire des ex-rebelles qui ne profiteront que de cette désobéissance pour trouver raison de la République ? Et, ils n’attendent que de pareilles occasions.

A y voir de près, la désobéissance civile apparait comme un couteau à double tranchant qui pourra se retourner demain contre ceux qui sont à la manœuvre aujourd’hui.

La main tendue de la médiation nationale est alors une rivière à laquelle chaque acteur de la crise doit s’abreuver pour éviter le chaos.

 

DAK

Par L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *