Attaque contre les famas : Les ex-rebellent refusent de commenter l’attaque de samedi

Le convoi de ravitaillement venait de Nampala en partance pour Léré dans la région de Tombouctou. Des éléments supposés appartenir à la Coordination des mouvements de l’Azawad ont ouvert le feu sur la mission de l’armée, explique le communiqué de l’armée malienne qui dénonce «la violation du cessez-le-feu».

emmanuel macron chef etat france ibk ibrahim boubacar keita avion presidentiel malien visite nord mali kidal gao tombouctou base camp militaire soldat armee fama

«La riposte des FAMAS a fait fuir les assaillants», précise le communiqué avant de relever que «les assaillants ont indiscutablement violé le cessez-le-feu et ont ensuite tenté de jalonner le convoi et l’entraîner dans un guet-apens».

Les assaillants dans leur fuite ont laissé du matériel de campement et des munitions. Le communiqué indique également qu’il n’y a pas eu de victimes. Mais le véhicule qui transportait 20 personnes de la relève a reçu des balles sur le pare-brise.

C’est la première fois que l’Armée malienne identifie les groupes signataires de l’accord d’Alger. La Coordination des mouvements de l’Azawad n’a pas souhaité réagir à ces informations, malgré nos différentes sollicitations.

La rédaction

L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *