Aliou Diallo et les députés du parti ADP Maliba : Une nouvelle ère serait-elle arrivée ?

Le monde politique est une rivière où des crocodiles se donneraient tous les coups. Rien n’est interdit comme stratégie pour arriver au bout des intérêts individuels. Le parti ADP Maliba serait-il dans un nouveau cycle? Rien n’est certain pour l’instant. Ce parti qui s’est superbement classé en troisième position de la présidentielle passée serait devenu le point d’attraction d’une certaine opinion. Pour cause, son président d’honneur, au sortir du second tour entre Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé, avait publiquement tourné la page de la contestation électorale avant accepté la main tenue d’IBK le 22 Septembre 2018.

Selon plusieurs de nos sources concordantes, l’ex candidat de l’ADP Maliba, le richissime homme d’affaire, Aliou Boubacar Diallo, aurait informé les députés de son parti qu’il ne pourrait plus continuer à les assister financièrement par mois, ce, depuis la fin de ce mois de mars 2019. La situation économique du pays serait-elle la cause, en tout cas, pour notre source, cela serait dû à des complications de trésorerie.

Selon des confidences au niveau de l’hémicycle, le président d’honneur de l’ADP payerait à chaque député de son parti, la somme de 02 millions de FCFA par mois afin de les rassurer et de les faire rester pour redorer l’image du Parti. D’après nos informations recueillies auprès de certains cadres du parti ADP Maliba et au niveau de la société minière Wassoul’or, cette décision du propriétaire du parti, Aliou Boubacar Diallo, serait consécutive aux fréquentations intempestives du président du parti, l’honorable Amadou Thiam, au Président de la République Ibrahim Boubacar Keita et au premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga.

Selon les propos rapportés à l’entrepreneur Aliou Boubacar Diallo, l’honorable Amadou Thiam serait régulièrement en contact dissimulé avec le Premier ministre et souhaiterait devenir ministre sans l’avis du parti. Enfin, selon plusieurs sources sécuritaires, le président de l’ADP Amadou Thiam, à cause de sa nouvelle politique avec le pouvoir en place, serait opposé à toutes sortes manifestations contre le régime en place d’où sa non-participation à la marche du 05 avril 2019, organisée par le président du haut conseil islamique du Mali, l’imam Mahamoud Dicko.

Quant à l’audition du PDG de Wassoul’or le jeudi dernier, le procureur du pôle économique Bandjougou Diawara serait fortement énervé ce lundi sur la diffusion dans la presse du passage d’Aliou Boubacar Diallo au pôle économique. Il aurait affirmé que le premier ministre aussi n’aurait pas caché son agacement face à la situation. Le président de Wassoul’or les aurait accusés de vouloir, à tort, le discréditer. Qu’y aurait-il de si particulier qui pourrait gêner le procureur du pôle économique ?
Selon un proche du président d’honneur que nous interrogé, « c’est plutôt Aliou Diallo qui aurait convoqué quelqu’un au pôle économique » sans nous fournir plus de détails. Notre rédaction a contacté l’honorable Amadou Thiam et le chargé de communication du candidat Diallo, mais sans obtenir de réponse à nos questions.

 

Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *