Trois questions à Idrissa Diarra, Imam du centre islamique : « Il ne suffit pas seulement de jeûner »

L’imam du Centre islamique de Hamdallaye, Idrissa Diarra explique, en trois questions, le jeûne, ses obligations et interdits.

Mali Tribune : Que représente le ramadan dans la religion musulmane ?

Idrissa Diarra : Au regard de la religion musulmane, le mois de ramadan est un temps de prière, d’aumône, et de pardon dont la base est le jeûne imposé par Dieu pour atteindre la piété. Ce mois correspond au neuvième mois du calendrier lunaire et est également le 4è pilier de l’islam. Durant ce mois, les musulmans d’une santé normale s’abstiennent de manger, boire, fumer afin de contribuer aux valeurs importantes de l’islam : telles que le partage, l’entraide et la solidarité. Ce jeûne permet de concrétiser la spiritualité, la patience et l’aumône.

Mali Tribune : Qui doit jeûner ?

I D.: Le mois de ramadan est un mois symbolique qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam. Toutes personnes ayant atteint l’adolescence, dotées d’une santé, d’un état physique normal et qui bénéficie de toutes ses facultés mentales peuvent prendre part au jeûne.

Cependant, les gens dont le jeûne affecte la santé sont exemptés. Par exemple les malades, les femmes enceintes et allaitantes, mais aussi des jeunes filles ou femmes qui ont leurs menstrues.

Néanmoins, il existe pour eux un moyen de prendre part à ce jeûne, le partager, par exemple, pendant ou après le ramadan « jour de la fête qui marque la fin du jeûne ».

Mali Tribune : Quelles sont les obligations et les interdictions du jeûne ?

I D. : Le jeûne est obligatoire pour tout croyant sans défaillance au niveau de la santé. On ne peut se dire musulman sans pour autant pratiquer au complet les 5 piliers de l’islam qui sont connues par tous comme les bases. Il ne suffit pas seulement de jeûner, mais de prier et de venir en aide aux personnes les plus vulnérables.

L’islam interdit formellement le jeûne aux personnes malades ou ayant un empêchement bien spécifique de jeûner. Il interdit également tout acte qui pose problème à son prochain. Manger, boire, fumer et la copulation sont aussi interdits pendant la journée lors du jeûne.

Aline Doumbia (stagiaire)

Source : Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.