Moussa Sow, Promotteur du Complexe scolaire et Universitaire Boubou Sow : « Nous sommes toujours 1er au niveau régional depuis que nous avons commencé à présenter nos candidats au bac en 2011 » !

Après avoir connu des moments difficiles dans ces premiers pas de la mise en place du complexe scolaire et universitaire Boubou Sow dans les années 2008, le jeune promoteur à la fleur de l’âge  est revenu sur les résultats académiques  de l’année 2016-2017 réalisés  par  ses écoles dans la région de Kayes. Il nous parle également  de sa façon de les gérer, les difficultés rencontrées et sa vision des choses dans le monde scolaire !

universite ecole Mary Saint Claire lycee

Au cours d’un entretien accordé à kayesinfos, le jeune promoteur discret et moins bavard  parle à cœur ouvert de ses ambitions et son complexe comme il ne l’a jamais fait !

Suivons ensemble cet entretien ……

 

« La jeunesse doit travailler pour  forger son image en emmenant les autres à lui faire confiance ! »

Kayesinfos : Nous entendons beaucoup parlez de vous dans le domaine éducatif, pouvez vous présenter à nos lecteurs ?

Moussa Sow : Je me nomme Moussa Sow, promoteur du complexe scolaire et  universitaire Boubou Sow et ravi de recevoir  kayesinfos au sein même du complexe.

Kayesinfos : Nous venons de boucler l’année scolaire et la rentrée pointe à l’horizon, quelle bilan tirez vous de l’année académique écoulée ?

Moussa Sow : il faut dire que l’année académique 2016-2017 s’est bien déroulée. A ce jour, nous avons tous les résultats de la  fondamentale en passant par  le secondaire et ceux  du premier semestre au niveau  supérieur. Les résultats  ont été satisfaisants, au  DEF nous avons eu un taux de réussite de 84%, au baccalauréat technique c’est plus de 70%, ceci dit nous nous réjouissons vu le conteste actuel étant donné même que le taux de réussite national  avoisine 32%, donc  nous avons de quoi à être fiers de nos résultats. Nous sommes toujours 1er  au niveau régional  depuis que nous avons commencé à présenter nos candidats au bac en 2011 et Dieu merci cette année encore nous avons gardé notre rang de leader. Nous constatons que nos effectifs augmentent chaque année, aussi les résultats  s’améliorent  d’année en année. Je profite de cette occasion   pour remercier le corps professoral du complexe Boubou Sow et  féliciter les élèves  qui font que nous avons ces résultats chaque année. Il y a aussi l’accompagnement des  parents d’élèves, les autorités administratives, politiques et coutumières qui nous ont fait confiance depuis le début  notre aventure en 2008 et ce qui nous encourage d’ailleurs  à créer un cadre  d’études au fil des années.

 Kayesinfos : pouvez-vous nous parler un peu de la structuration, autrement dit comment est composé le complexe scolaire et universitaire Boubou Sow ?

Moussa Sow : Il faut dire que le complexe scolaire Boubou  Sow ne se limite pas qu’à Kayes, nous sommes présents dans  les autres cercles de la région excepté Diéma et Nioro pour le moment.

Dans le cercle de Kayes nous avons une crèche jardin d’enfants, 03 collèges ,02 lycées classiques, 02 lycées techniques ,02 écoles  professionnelles ,02 écoles agro-pastorales et une école supérieure qui vient de couronner tous nos efforts depuis que nous avons commencé. Depuis le commencement notre souci, a toujours été de créer et maintenir tous les cycles au niveau de la région  pour permettre aux élèves  et parents de trouver un cadre d’étude meilleur pour l’éducation .Dans ce cadre nous atténuons certaines difficultés auxquelles sont confrontés  les étudiants quand ils se retrouvent à Bamako pour les études, le transport pour rallier l’université et autres …, avoir aujourd’hui une université avec un enseignement de qualité supérieur auprès d’eux  avec des professeurs de qualité viendront  dispenser les cours  avec des diplômes habilités et reconnus par l’Etat malien ne fait que résoudre les problèmes que j’ai énumérés  plus haut . Juste pour dire que nous sommes à l’écoute de tout le monde pour nous permettre de mieux faire. De la crèche à l’université nous avons 14 établissements  dans le cercle de Kayes, 01 centre agro-pastoral dans le cercle de Bafoulabé, à Yélimané 01 centre de formation professionnel Fama N’Dao, l’institut de formation professionnel  Fama N’dao dans le cercle de Kéniéba et à Kita un centre de formation agro-pastoral, l’institut de formation professionnel  Fama N’Dao et un lycée  ce qui nous fait un total de 20 établissements dans la région de Kayes. Pour les 02 cercles restants à savoir Diéma et Nioro nous y seront bientôt car nous pensons que nous avons les réponses à un certain nombre de questions que les populations se posent en  matière d’études pour leurs enfants. Nous avons compris que ces 02 localités ont besoin de structures performantes.

Kayesinfos : Gérez une vingtaine d’établissements n’est pas une mince affaire, quelles sont les difficultés, que vous rencontrez dans la gestion  et comment  les gérez vous vu que vous êtes à la fleur de votre âge?

Moussa Sow : Gérer des hommes de façon générale n’est pas facile, ni un établissement à fortiori 20 établissements, mais d’un niveau de vu c’est aussi  facile. Pour moi, il s’agit de faire confiance  à des hommes et des femmes compétents , responsables en  engageant  toute leur responsabilité pour qu’ils arrivent à gérer les structures comme il le faut, par la suite  c’est de partager tout d’abord la vision et se mettre d’accord sur des principes en  mettant ces hommes et femmes  dans des meilleures conditions d’études. Quand vous demandez un résultat à quelqu’un, vous devez en retour lui offrir un bon cadre pour relever le défi. Maintenant vous avez touché un aspect très important, vous savez les gens ont tendance à ne pas faire confiance à la jeunesse et c’est une réalité étant donné que j’ai connu ce problème dans mes débuts lorsque j’étais au niveau de légal Ségou, les parents venaient me voir après les orientations en me disant tu es jeune proviseur et promoteur est-ce  une garantie ? Dès ces moments là, j’ai compris que la jeunesse doit travailler pour forger son image en emmenant les autres à lui faire confiance. C’est vrai que nous sommes jeune mais il y a des personnes expérimentés qui nous appui en conseils. Nous employons plus de 160 personnes hommes et femmes entièrement autonomes et  responsables de leur structure en gérant leur personnel à leur niveau, mais le recrutement se fait de manière correcte à travers un appel d’offres et les plus méritants sont recrutés. Il y a un climat social apaisé au niveau du complexe du à la régularité du paiement des salaires, le  sérieux et le maintien des résultats au niveau du complexe, à la philosophie et la vision que tout le monde a su s’approprier dès le début jusqu’à nos jours. Juste pour vous dire que je me sens pas à la tête de 20 établissements puisque le gros  travail est fait à des niveaux ou je ne sens pas la charge .Nous sommes organisés de telle sorte que les responsabilités sont assumées à tous les niveaux.

Kayesinfos : combien d’emplois directs  et indirects a crée le complexe scolaire Boubou Sow dans la région ?

Moussa Sow : nous avons crée 120 emplois de manière permanente et que nous ajoutons les autres c’est à plus de 200 emplois pour seulement le cercle de Kayes, mais quand nous allons  dans les autres cercles ou nous existons les emplois permanents c’est au delà de 160 personnes. Donc nous pouvons dire que le complexe a crée près de 300 emplois permanents et non permanents dans la région de Kayes.

Kayesinfos : vous l’avez souligné, que fait Boubou Sow pour les élèves  défavorisés  par la nature des choses se retrouvant  dans des situations difficiles pour mieux étudier comme ceux qui ont les parents nantis ?

Moussa Sow : Oui nous avons cette stratégie et cette volonté au niveau du complexe scolaire Boubou Sow, ça fait  03 ans que nous accueillons plus de 40 enfants du village SOS de khouloum dans notre lycée situé à Kayes N’di à zéro franc, quand on estime le montant c’est  3 à 4 millions de francs Cfa par an .Nous les avons accepté gratuitement dans nos établissement. En dehors de ca nous faisons des remises à des parents d’élèves qui ont des difficultés mais qui souhaiteraient que leurs enfants fréquentent nos établissements. Actuellement nous avons plus de 200 élèves de cas sociaux dans nos établissements, mais en  retour nous demandons que les enfants étudient convenablement et soient disciplinés.

Kayesinfos : Un  message à l’endroit de la population de Kayes ?

Moussa Sow : mon message à l’endroit des populations de Kayes n’est que  des remerciements, elles ont cru en nous depuis le début de l’aventure leur accompagnement n’a pas fait défaut, il faut saluer aussi le corps professoral et tout ceux qui œuvrent   pour une éducation de qualité. Quand on parle de Boubou Sow ce n’est pas Moussa Sow mais c’est l’ensemble des acteurs qui contribuent de près ou de loin à la réussite du complexe. Les résultats que nous escomptons chaque année sont ceux de la région de Kayes et c’est çà notre fierté, les remerciements vont à l’endroit de tout le monde sans exception, merci à kayesinfos de s’intéresser de si près à l’éducation et bon vent.

Entretien réalisé par KayesInfos

Kayes Infos
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *