Interview exclusive avec Maitre ABOUBA ALY MAIGA, Vice-Président du Barreau Pénal International. ” J’exhorte toutes les parties maliennes à un dialogue patriotique pour une transition réussie”

Afrique Info : Bonjour Monsieur le Président. Vous êtes malien et en même temps Vice-Président du BPI. Quelle lecture faites-vous des événements qui se déroulent en ce moment dans votre pays?

 

Me Abouba Aly Maiga: Bonjour.
Ces événements exceptionnels étaient attendus quand on regarde l’évolution du Pays depuis un certain moment et on voit bien qu’il s’agit de l’aboutissement des soulèvements devenus permanents dans le Pays .
Pour ma part, aujourd’hui, il faut maintenant sans attendre créer toutes les conditions pour un respect sans faille des droits humains de tous les détenus sur l’étendue du territoire: ceci est extrêmement important

Afrique Info: Que pensez-vous de la transition? Doit-t-elle être militaire ou civile et pour quelle durée ?

Me Abouba Aly Maiga:
Les jeunes qui ont pris les affaires,moi personnellement, je ne les connaissais pas, même de nom ,mais les discours qu’ils tiennent inspirent confiance pour le moment:
Ensuite d’après ce que je constate, ils ont une parfaite connaissance du terrain:. N’oublions pas que l’armée a payé un lourd tribut de la situation sécuritaire à côté des civils bien sûr. Cela me donne confiance et me dit qu’ils ne seront pas corrompus par ce pouvoir,car le pouvoir corrompt .
La transition doit être militaire avec des civils pourquoi pas pour une duree raisonnable.
Les contours de cette transition doivent être la chose des maliens.
Une transition même de 3 ans ne suffirait pas pour remettre le Pays en ordre de bataille si on parle honnêtement.
C’est très sérieux et vu l’état de délabrement prononcé du Pays la PRÉCIPITATION n’a pas sa place ici;. Ceux qui veulent aider le Mali doivent le comprendre et l’accepter.
On va recommencer les mêmes erreurs à chaque fois : seul ce qui est dans l’intérêt du Pays est acceptable.
Les meilleurs réponses sont celles venant des maliens eux-mêmes qui ont souffert ett souffrent encore dans leur dignité, dans leur sécurité, dans leur âme.

Afrique Info Quelles institutions preconisez-vous pour le Mali nouveau?

Me Abouba Aly Maiga:
Il faut penser à mettre en place des institutions solides dont le fonctionnement sera garanti par une constitution également solide parce que bien pensée tenant compte de nos réalités socioculturelles.
Il faut que la séparation des pouvoirs soit désormais effective , garantie et sa violation punie : pas des institutions où le pouvoir exécutif vide les autres de tout contenu.
Il faut aussi revoir le code électoral et les conditions pour être électeurs ou éligibles à certaines fonctions au Mali,. On ne peut plus continuer comme par le passé. Le Pays a trop souffert des imperfections de nos textes en matière électorale ce qui a permis aux acteurs politiques de placer le pays dans des situations difficiles.

Afrique Info: Que pouvez-nous nous dire sur l’intervention de la CEDEAO au Mali ?

Me Abouba Aly Maiga:
En ce qui concerne la Cedeao, il s’agit dans l’esprit de sa création d’une organisation pour le confort des peuples de la région et ce n’est autre que ça.
Ces sanctions sont absurdes et dangereuses pour le Mali mais aussi pour l’Organisation, pour son image.
Ensuite, les conséquences directes sur les populations pourraient être dévastatrices avec toutes les conséquences en droit.
La CEDEAO par ces sanctions pour punir tout un peuple est en train de créer si l”on ne prend garde les conditions de son explosion.
A regarder de plus près, ces sanctions de la CEDEAO contre les populations sont-elles compatibles avec le respect des droits humains?
J’en termine en disant que le Mali est dans une situation où il doit être accompagné dans ses décisions de sortie de crise et non lui imposer des solutions.

Afrique Info: Monsieur le Président, certaines divergences apparaissent entre le CNSP et M5. Qu’en dites-vous ?

Me Abouba Aly Maiga: Oui, je profite de cette interview pour appeler tout le monde à la retenue et au dialogue en mettant le Mali au- dessus de tout car notre peuple à trop souffert.

Afrique Info : Merci Monsieur le Président pour cette interview malgré votre emploi du temps chargé. Quel est votre mot de la fin?

Me Abouba Aly Maiga: Je pense que le Mali vit un tournant historique qui est une opportunité pour une refondation.
Je fonde l’espoir de voir les maliens main dans la main,aller vers une Transition réussie.
Je vous remercie.

Interview réalisée par Abdoulaye Simpara

Afrique Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *