Vidéo effroyable :La fusillade la plus meurtrière des Etats Unis, plus de 50 morts dans une boite de nuit.

Les autorités parlent d’un attentat.

attentat meurtriere massacre tueuri etat islamique police ville orlando etats unis

Un homme lourdement armé a ouvert le feu, dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 juin, dans une boîte de nuit très fréquentée d’Orlando, en Floride aux Etats-Unis. Le bilan, sans doute pas définitif, est pour l’instant de 50 morts au moins. Un officier de police, qui travaillait comme agent de sécurité dans la boîte de nuit Pulse, a échangé des coups de feu avec l’assaillant vers 2 heures locales (8 heures en France), ont précisé des responsables de la police lors d’une conférence de presse.

Le FBI confirme que l’auteur de la tuerie est Omar Mateen, un citoyen américain de 29 ans, né de parents afghans. La police fédérale explique qu’il avait des « antécédents violents » et qu’elle avait enquêté sur lui à deux reprises pour des liens supposés avec la mouvance islamiste, en 2013 et 2014, sans donner de suite, faute de preuves. Le FBI a ouvert dès dimanche une enquête pour « acte de terrorisme ». « Cela n’a rien à voir avec la religion », a toutefois affirmé le père de l’assaillant présumé, Mir Seddique sur NBC News. Il a présenté ses excuses à la nation, affirmant tout ignorer des projets de son fils. Il a rappelé que son fils avait été choqué de voir deux hommes s’embrasser à Miami, il y a quelques mois, et que cela aurait pu motiver son geste.

Lors de son carnage, armé d’un fusil d’assaut de type AR-15, d’une arme de poing et d’un « dispositif suspect », dont la nature n’a pas été établie il a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique et fait référence aux frères Tsarnaïev, auteurs des attentats de Boston en 2013, rapporte le porte-parole de la police de l’Etat du Massachusetts. L’Etat islamique a de son côté revendiqué l’attaque dans un communiqué, puis sur sa radio officielle Al-Byan, qualifiant Omar Mateen de « soldat du califat ».

Le président américain, Barack Obama, a condamné « un acte de terreur et de haine » lors d’une très brève allocution en direct de la Maison Blanche. « Comme Américains, nous sommes unis dans le deuil, dans la rage et dans la résolution, pour défendre notre peuple. »

Source: lemonde.fr

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *