Ukraine/ 1000 commandos-marins ukrainiens se rendent à l’armée russe

La Russie affirme ce mercredi 13 avril que plus de 1000 soldats ukrainiens se sont rendus dans la ville de Marioupol. Ces soldats sont des commandos-marins qui font partie de l’élite de l’armée qui tient tête désespérément aux soldats russes dans le port stratégique de Marioupol. Mais cette assertion a été balayée du revers de la main pour le maire adjoint de la ville.

 

« Dans la ville de Marioupol, dans la zone de l’usine métallurgique Ilitch (…) 1 026 militaires ukrainiens de la 36e brigade marine ont volontairement déposé les armes et se sont rendus », écrit le ministère de la Défense russe dans un communiqué du 13 avril. Le ministère de la défense russe a en effet annoncé la reddition des militaires ukrainiens en donnant quelques précisions.

En effet, en plus de la reddition des commandos-marins ukrainiens, l’armée russe informe que 151 soldats blessés de la 36brigade des marines, ont reçu des soins médicaux sur place, avant d’être emmenés à l’hôpital de la ville de Marioupol pour recevoir des soins appropriés. A cette heure, ni la présidence, ni l’armée ukrainienne n’a apporté un démenti sur cette information de la Russie.

Mais le maire adjoint de la ville de Marioupol conteste cette information. Sans qu’on ne sache d’où il parle notamment, cet élu réfute l’information de la Défense russe. Il y a 48 heures, les soldats en question avaient relayé un message sur Facebook, sur leur probable fin, étant encerclés par l’armée russe depuis des semaines. «Aujourd’hui sera probablement l’ultime bataille car nos munitions s’épuisent. (…) Ce sera la mort pour certains d’entre nous et la captivité pour les autres», avait écrit sur Facebook la 36e brigade de la marine nationale, le 11 avril.

«Nous sommes en train de disparaître lentement», ajoute le communiqué. «Nous ne savons pas ce qu’il va se passer, mais nous vous demandons vraiment de vous souvenir (de nous) avec un mot gentil», a demandé la brigade «aux Ukrainiens». «Pendant plus d’un mois, nous avons combattu sans réapprovisionnement en munitions, sans nourriture, sans eau», faisant «le possible et l’impossible», disaient-ils. De quoi créditer l’information de la Défense russe.

Source : Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.