Russie: Ce «petit mensonge» que Vladimir Poutine a fait avaler à Melania Trump

Lorsqu’un Russe a l’occasion de parler de son pays, de la Sibérie et de la pêche, il est difficile que ce dernier ne tombe pas dans l’exagération et dans les petits mensonges. Même le président Vladimir Poutine n’en fait pas l’exception.

Lors d’une récente interview à la laquelle le président Vladimir Poutine a pris part, il a avoué avoir déformé les faits pendant l’échange avec la première Dame des Etats-Unis Mélania Trump. L’homme fort de la Russie a fait gober un petit mensonge à Melania Trump ainsi qu’à la femme du Premier ministre italien, Emanuela Mauro lors de leur échange à Hambourg en Allemagne en juillet dernier.

« Je leur ai également parlé de la Russie, de la Sibérie, de la pêche. Et bien évidemment, comme il est de coutume pour ce genre de choses, j’ai un peu menti à ce sujet. Est-il possible de ne pas raconter des bobards lorsqu’on parle de pêche? Je leur ai parlé du Kamtchatka, de notre faune, des ours au Kamtchatka, des tigres en Extrême-Orient», a déclaré Vladimir Poutine dans le film «Miroporiadok 2018 » (Ordre mondial 2018).

Une déclaration du président Poutine qui fait référence à l’idée qu’on a l’habitude d’entendre qu’en Russie tous les pêcheurs exagèrent, comme pour dire qu’ils mentent lorsqu’il s’agit de parler de la taille et du nombre de poissons pêchés.

Par ailleurs, Poutine a indiqué les grandes lignes du programme démographique et les moyens de soutien à la maternité et à l’enfance. Pour lui, les femmes des hommes politiques ont été surprises par le montant du « capital maternel » (allocation d’environ 6.400 euros attribuée pour toute naissance ou adoption à partir du deuxième enfant).

« Je leur ai expliqué dans quelles conditions il pouvait être utilisé et quels autres outils on appliquait dans ce domaine », a-t-il dit pour terminer.

Afrigmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *