Pour F.Hollande ce ne sera pas le plus beau jour de sa vie , le Mali l’a déjà été.

 SI LA FRANCE GAGNE CE NE SERA PAS LE PLUS JOUR DE LA VIE DE HOLLANDE ,  SAVISITE AU MALI L’A DEJA ETE

François Hollande president francais

     François Hollande : « Le sport rassemble, la politique divise ,puis Didier DESCHAMPS leur a transmis la volonté de rendre les gens heureux » (Ce que Moi Président n’ai pas su faire , relire votre discours du Bourget.)

              

                 CHOMAGE ECHEC

PROTECTION Plus de 130 morts

            CROISSANCE ECHEC

   BUDGET EQUILIBRE ECHE

   LIEN AVEC LES FRANÇAIS

                          ECHEC

   ENA – FOOT : C’est le FOOT qui

   gagne mais cela ne régle rien , sans faire des

   études

Partager

T

 

Dans un entretien donné au Journal du dimanche (JDD) paru dimanche 10 juillet, François Hollande estime que l’engouement autour des Bleus, en finale de l’Euro de football, montre que « les Français avaient besoin de se retrouver ». Il ajoute : « On l’avait vu au moment des attentats. On s’était retrouvés dans les drames, il y avait besoin de se retrouver dans la joie, se retrouver ensemble. »

Décrivant l’équipe de France, qui jouait au Stade de France le jour des attentats du 13 novembre, comme « très marquée » par les attaques djihadistes, il poursuit : « Les attentats sont identitaires pour eux, ils se sont forgé leur propre conscience. Ils ont la conviction qu’il faut donner de la joie aux Français éprouvés par ces épreuves. » Avant d’enchaîner : « Ils veulent donner du bonheur. Didier Deschamps leur a transmis cette volonté de rendre les gens heureux. Ils savent que le moment n’est pas banal. »

 

« Dépassement »

Selon lui, « le sport permet ce rassemblement. La politique, elle, divise. Le sportpermet ce dépassement, géographique – on est tous du même pays –, dépassement des origines, des parcours », précise-t-il, ajoutant que « cela permet d’échapper à toutes nos préoccupations ».

« L’Euro emporte tout, c’est le rassemblement. La vie reprendra son cours après », prévient M. Hollande. « Je soutiens l’équipe de France, je viens à tous leurs matchs, mais je ne veux pas utiliser le sport pour la politique », assure le président, dont la cote de popularité reste très basse. « Ce n’est bon ni pour le sport ni pour la politique », prévient-il, à moins d’un an de l’élection présidentielle.

« Les Bleus, c’est l’équipe de France. On n’a plus à parler de leurs origines, de leur couleur de peau », estime en outre M. Hollande, pour qui « le progrès, c’est qu’on n’a plus besoin dedire Black-Blanc-Beur comme en 1998 ». Avant de conclure : « La France est mélangée, c’est un fait. Il n’y a pas besoin de faire de leçon, le pays les soutient. »

Source :mediapart

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *