L’Onu garde ses distances avec le rapport anti-russe d’Amnesty International

L’Onu ne peut pas confirmer les faits présentés dans le rapport rédigé par l’Organisation non gouvernementale (ONG) Amnesty International, a annoncé le porte-parole adjoint du secrétaire général de l’Onu Farhan Haq.

 amnesty international logo justice

Dans le document, il est noté que les attaques aériennes des forces aérospatiales russes sur les positions des terroristes frappent également des objets civils en tuant des habitants innocents.

“Le secrétaire général a noté avec préoccupation le rapport d’Amnesty International sur les violations présumées du droit international humanitaire qui ont eu lieu à la suite de frappes aériennes russes en Syrie. L’Onu, elle-même, ne peut pas confirmer les cas présentés dans le rapport, ” a déclaré M. Haq.

L’ONG Amnesty International a publié, récemment, une recherche consacrée à l’opération militaire des forces aérospatiales russes en Syrie. Ce document rapporte que l’aviation pourrait bombarder des objets civils en tuant des gens innocents.

 

Source: sputniknews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *