Libye: 2 assaillants tués dans l’attaque contre l’ambassade russe

tripoli capitale libye

Deux assaillants ont été tués mercredi soir dans l’attaque contre l’ambassade de Russie à Tripoli, a indiqué à l’AFP le ministre libyen des Affaires étrangères, démentant avoir recommandé aux diplomates russes de quitter le pays comme l’a affirmé plus tôt Moscou.

“Deux Libyens sont morts dans l’assaut”, a déclaré Mohamed Abdelaziz, précisant avoir demandé au personnel de la chancellerie de ne pas passer la nuit à l’ambassade par crainte d’une deuxième attaque suite à la mort des deux Libyens.

M. Abdelaziz n’a pas donné plus de précisions sur les circonstances de la mort des deux assaillants.

Plus tôt, la Russie a indiqué avoir évacué l’ensemble du personnel de son ambassade à Tripoli, précisant que les autorités libyennes lui avaient signifié qu’elles ne pouvaient pas garantir la sécurité et lui ont recommandé d’évacuer ses diplomates.

“Ce n’est pas vrai. Nous ne pouvons pas faire ce genre de recommandation”, a déclaré M. Abdelaziz, expliquant avoir “demandé à l’ambassadeur russe de quitter l’ambassade et de passer la nuit dans un hôtel ou dans un autre lieu plus sur”.

“Après une longue discussion, l’ambassadeur a reçu l’ordre (de Moscou) de ne pas sortir des locaux de l’ambassade et de quitter le pays dans la matinée. Nous avons donc facilité leur départ”, a ajouté le ministre.

Quelques dizaines de manifestants ont tenté mercredi soir de prendre d’assaut l’ambassade russe, brûlant un véhicule et causant des dégâts matériels avant d’être dispersés.

Cette attaque est intervenue après des informations sur l’assassinat dans la capitale libyenne d’un officier de l’armée par une femme russe, dans des circonstances encore non élucidées.

Certaines sources affirment qu’une femme russe a assassiné cet officier pour son rôle dans la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi, tandis que d’autres soutiennent qu’il s’agit de l’épouse de la victime qui l’aurait tué pour des motifs personnels.

AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *