Le monde ne doit pas permettre à l’Iran d’obtenir la bombe nucléaire

Le monde ne doit pas permettre à l’Iran d’obtenir la bombe nucléaire a à nouveau martelé le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou devant l’AIPAC, puissant lobby américain pro-israélien.

premier ministre israelien Benyamin Netanyahou AIPAC

M. Nétanyahou a vanté lundi à Washington la résistance de l’alliance entre son pays et les États-Unis, sur fond de tensions très vives entre Israël et la Maison-Blanche à propos du programme nucléaire de l’Iran.

«Vous êtes là pour dire au monde entier que l’annonce de la fin de la relation avec les États-Unis est non seulement prématurée, mais fausse», a dit M. Nétanyahou devant l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee).

Nétanyahou ne veut pas être «irrespectueux» envers Obama

Le dirigeant israélien a également affirmé que le discours qu’il doit prononcer mardi devant le Congrès américain ne visait pas à être «irrespectueux» envers le président américain Barack Obama.

La Maison-Blanche a très mal pris que le premier ministre israélien s’adresse aux deux chambres sans l’en prévenir à l’avance et ce geste avait rendu encore un peu plus difficiles des relations déjà notoirement détériorées.

L’alliance historique entre les deux pays «résistera» au désaccord à propos de l’Iran, a assuré le chef du gouvernement israélien.

Le nucléaire iranien est le point de contentieux principal entre lui et l’administration Obama qui fait tout pour obtenir un accord à ce sujet avec Téhéran, que M. Nétanyahou voit comme un marché de dupes.

Les attaques contre la légitimité d’Israël doivent cesser

Les «odieuses attaques» contre la «légitimité» d’Israël doivent «cesser», a déclaré de son côté l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies Samantha Power en s’adressant à l’AIPAC.

Elle a réaffirmé que Washington empêcherait Téhéran d’obtenir la bombe atomique et qu’il protègerait la sécurité de son allié israélien.

La relation américano-israélienne «transcende la politique» américaine, a assuré Mme Power, qui s’est exprimée avant le dirigeant israélien.

«Les États-Unis d’Amérique ne laisseront pas l’Iran se doter de l’arme nucléaire», a-t-elle souligné devant l’AIPAC.

Le président Barack Obama «gardera son engagement dans les négociations, qu’elles échouent ou qu’elles produisent une solution diplomatique qui répondre à nos demandes», a déclaré Mme Power.

«Les États-Unis prendront les mesures nécessaires pour protéger leur sécurité nationale et celle de leurs alliés les plus proches. La diplomatie est le chemin que nous préférons pour assurer notre objectif commun», a expliqué la diplomate.

«Mais si la diplomatie échouait, nous ne laisserions jamais, comme tout le monde ici, l’Iran se doter de l’arme nucléaire», a-t-elle ajouté.

«L’engagement de l’Amérique envers la sécurité d’Israël ne cessera jamais», a-t-elle poursuivi.

Arrivé dimanche soir, M. Nétanyahou s’était déclaré lui-même «en mission historique» en terre américaine afin de dire tout le mal qu’il pense du règlement qui se prépare entre les grandes puissances et l’Iran et qui doit garantir que la République islamique ne fabrique jamais la bombe atomique.

Source: LAPRESSE.CA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.