La planète «vit à crédit » sur ses ressources naturelles

En référence au Jour du dépassement indiqué pour  29 juillet 2019, la planète a épuisé toutes ses ressources disponibles,  et vit désormais à crédit. Selon Mikado,  en 2019, cet épuisement  arrive deux mois plus tôt, alors que la dégradation de la date du jour de dépassement a commencé  depuis 1970.

 

Selon l’institut de recherches californien Global Footing Network, qui calcule  chaque année le « jour du dépassement de la Terre », cette situation  est, une des  conséquences  d’une activité industrielle intense et une augmentation des émissions de CO2 ou gaz carbonique.

Ce  qui dégrade considérablement  l’atmosphère et entraine  le réchauffement de la planète. C’est une date  à laquelle, est fait le constat que  l’humanité consomme davantage de ressources qu’elle n’en produit en un an, un peu comme selon Mikado, un compte bancaire, déficitaire, où le crédit est supérieur au débit. Global Footprint Network Institute, a indiqué que  des pays comme les États-Unis sont les plus débiteurs, alors qu’il leur faudrait, 5 planètes terres pour toute une année de consommation. Contrairement en Inde qui selon les estimations de l’Institut, où  il faudrait 1,75 plantes pour satisfaire les besoins sur une année de la population. Donc la nécessité de  l’urgence de rééquilibrer les choses s’impose. Selon Mikado, les choses sont plus raisonnables pour les pays africains où la date de dépassement par exemple, pour le Niger est fixée selon Mikado, au 25 décembre.

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *