La CIIE de Shanghai, symbole d’une ouverture de première classe

La toute première Exposition internationale des importations de Chine (China International Import Expo, CIIE) est sur le point d’ouvrir ses portes. 82 pays et 3 organisations internationales ont été invités à y participer et y présenteront des expositions nationales. Plus de 3 000 entreprises et 160 000 acheteurs de plus de 130 pays seront également présents.

« La CIIE est la première exposition de niveau national au monde sur le thème de l’importation. Il s’agit d’une initiative majeure témoin de l’ouverture du marché de la Chine au monde », a commenté un haut responsable du comité municipal du Parti de Shanghai.

Afin de renforcer l’effet moteur de l’Expo et d’améliorer encore la qualité du développement de Shanghai, la métropole de l’est du pays a mis en place un système d’organisation commerciale dit « 2 + 4 + 18 », 2 plates-formes en ligne et hors ligne de service de négociation unique « 6 jours + 365 jours », 4 alliances majeures d’acheteurs et 18 sous-groupes commerciaux.

Le système « 6 jours + 365 jours » a pour ambition de créer une exposition pour ainsi dire permanente. Avec lui, les 13 points d’exposition aménagés par la ville, les produits alimentaires et les biens de consommation de divers pays continueront à être exposés après la période d’exposition de 6 jours. Les commerces pourront également être présentés dans la zone sous douane tout au long des 365 jours de l’année, créant effectivement une exposition permanente.

A Pudong, sur les bords de la mer de Chine orientale, Zone industrielle des équipements de Shanghai Lingang, se trouve la parcelle Q01-05, où s’élèvera l’usine de Tesla en Chine. Plus de 860 000 mètres carrés de terrains sont actuellement en construction.

Il y a trois mois, le jour de la signature entre le gouvernement municipal de Shanghai et de Tesla, fut également lancée l’initiative « Extension de l’ouverture en 100 Articles », qui couvre cinq aspects, et en particulier la finance, l’industrie et la protection de la propriété intellectuelle. L’introduction d’investissements étrangers dans des secteurs de fabrication de pointe tels que l’automobile, l’aviation et la construction navale est particulièrement frappante.

« Au début, tout le monde avait encore des inquiétudes. L’introduction de Tesla aura-t-elle un impact sur le développement des véhicules à énergies nouvelles dans notre pays ? », a demandé Chen Jie, secrétaire du comité de gestion de Lingang, ajoutant qu’ils avaient atteint un consensus après une enquête : la demande du marché chinois est énorme, mais pour pouvoir accueillir toutes ces voitures à énergies nouvelles, il faut se montrer audacieux et ouvert. Quand on ferme les portes, cela vient en général du fait que l’on n’arrive pas à protéger sa propre entreprise, mais cela aura aussi pour conséquence une immobilité de l’entreprise.

Shanghai a pour objectif de tirer parti d’une plus grande ouverture et d’accélérer la construction d’un système industriel moderne de qualité supérieure. Le maire de Shanghai, Ying Yong, a déclaré que Shanghai élargissait l’ouverture des industries de services modernes et de l’industrie de fabrication de pointe, augmentant la valeur ajoutée industrielle et la compétitivité, et introduisant davantage de sièges régionaux et de centres de recherche et développement à participation étrangère d’entreprises multinationales.

Une raison importante du développement rapide du projet Tesla est que la zone portuaire a mis en place un service personnalisé à cycle complet. Le processus initial devait demander plus de six mois, mais il n’a fallu finalement que trois mois pour y parvenir. Shanghai a référencé les normes les plus élevées et les meilleures du monde et s’efforce de créer un environnement commercial de classe mondiale et d’accélérer la création d’un environnement commercial fondé sur l’Etat de droit, l’internationalisation et la commodité.

« Renforcer ce “triptyque” est ce qu’il y a de plus attrayant pour l’environnement commercial de Shanghai », a dit Li Qiang, secrétaire du Comité du Parti municipal de Shanghai, soulignant que « l’environnement commercial n’est pas le meilleur, mais simplement meilleur ».

Le 28 octobre, le gouvernement municipal de Shanghai a apporté son appui à l’organisation de la 30e édition de la « Réunion de consultation internationale sur l’entrepreneuriat du maire de Shanghai ». Le thème était « Le niveau élevé d’ouverture de Shanghai sur le monde extérieur dans la nouvelle situation ». A cette occasion, les présidents et PDG mondiaux de plus de 30 sociétés figurant au classement Fortune 500 ont proposé leurs idées et leurs solutions, notamment la réduction des listes négatives et le financement du commerce. Le PDG du groupe Roche, Severin Schwann, y vient presque chaque année. « Je souhaite particulièrement assister à cette réunion car chaque proposition y est soigneusement considérée ».

L’environnement des affaires continuant de s’améliorer, de plus en plus de sociétés multinationales investissent à Shanghai. Le 27 octobre, Shanghai a signé 12 projets d’investissements étrangers à la fois, pour des investissements totaux de 23,4 milliards de yuans. Parmi eux, le géant industriel suisse ABB Group a annoncé son intention d’investir 150 millions de dollars à Shanghai pour construire la plus grande usine de robots au monde, la plus avancée et la plus flexible, qui permettra de fabriquer des robots en utilisant des robots.

En septembre de cette année, le nombre de pays et de régions ayant investi à Shanghai est passé à 178. Il existe plus de 50 000 entreprises à capitaux étrangers à Shanghai, dont 653 sièges régionaux de sociétés multinationales et 438 centres de recherche et développement financés par des capitaux étrangers.

Xie Weiqun et Tian Hong

Quotidien du Peuple

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *