Immigration: New York passe à l’attaque face aux séparations d’enfants

New York – Des enfants séparés de leurs parents migrants à la frontière mexico-américaine sont-ils menés incognito dans des centres d’accueil new-yorkais? La question se pose après des images filmées dans la nuit par une chaîne de télé, tandis que le gouverneur démocrate a promis d’attaquer l’administration Trump en justice pour sa politique de séparation des familles.

Alors que la colère monte chez les démocrates et les défenseurs des migrants face à cette politique que Donald Trump a revendiquée mardi au Congrès, la chaîne New York 1 a diffusé mercredi matin des images de cinq fillettes accompagnées d’adultes, parlant espagnol, marchant peu avant 01 heure du matin (05H00 GMT) en pleine nuit vers un centre d’accueil du quartier de Harlem.

Le journaliste a indiqué avoir eu des informations selon lesquelles il s’agirait d’enfants séparés de leurs parents à la frontière mexicaine, mais ne pas avoir pu les confirmer officiellement.

La chaîne a aussi montré des images d’enfants ressortant du centre une heure plus tard, la tête cachée par des couvertures, impossibles à identifier.

Le directeur du centre d’accueil, géré par l’association des Cayuga Centers, n’a pas confirmé directement ces informations mais a demandé aux médias de “respecter” ces enfants.

“Ces enfants tendres et vulnérables ne méritent pas d’être effrayés”, a indiqué le directeur, Edward Hayes, au site d’informations new-yorkais Gothamist. Ils “souffrent plus en raison des journalistes qui les poursuivent avec leurs caméras, qui ressemblent beaucoup aux gangs armés du Salvador”, a-t-il ajouté.

Il a aussi assuré que son organisation, qui avait déjà un contrat avec le gouvernement fédéral pour placer les enfants migrants non accompagnés dans des familles d’accueil en attendant qu’ils soient fixés sur leur sort, “allait bien s’occuper de ces enfants”.

Mardi, le gouverneur de l’Etat de New York, Andrew Cuomo, a annoncé que l’Etat se préparait à assigner en justice, sous deux semaines, l’administration Trump pour “violation des droits constitutionnels” des enfants migrants et de leur famille.

“Nous avons maintenant connaissance de plus de 70 enfants placés dans des centres fédéraux de l’Etat de New York et l’on s’attend à ce que ce nombre augmente puisque d’autres centres ont été contactés”, avait-il indiqué dans un communiqué, évoquant 10 centres différents.

“New York va agir et assigner en justice (l’administration NDLR) pour mettre fin à cette attaque impitoyable et délibérée contre les communautés immigrées, et mettre fin à cette cruelle politique une fois pour toutes”, a-t-il ajouté.

Selon le journal new-yorkais Daily News, citant une source fédérale, plus de 300 enfants auraient déjà été envoyés à New York, des informations non confirmées officiellement.

New York, bastion démocrate et ville-monde qui incarne l’image de l’Amérique comme terre d’immigration, s’oppose depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir à toutes les mesures de restrictions migratoires de son administration.

Tant le gouverneur que le maire de New York, Bill de Blasio, ont fermement dénoncé ces derniers jours la politique dite de “tolérance zéro” face à l’immigration illégale qui a vu plus de 2.300 enfants séparés de leurs parents depuis début mai, selon les chiffres du gouvernement fédéral.

Andrew Cuomo avait notamment annoncé lundi que l’Etat refuserait de déployer des forces de la Garde nationale américaine à la frontière mexicaine, pour “ne pas être complice de cette tragédie humaine.”

L’association New York Immigration Coalition, qui avait été début 2017 à la pointe du combat contre le décret migratoire bloquant l’arrivée aux Etats-Unis de migrants venant de certains pays à majorité musulmane, a prévu mercredi après-midi une manifestation devant le siège de l’ONU à Manhattan pour protester contre cette politique de séparation et marquer la Journée mondiale des réfugiés.

AFP 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *