Grippe aviaire : le virus H7N9 cause un premier décès à Hong Kong

 patient mange volaille sejour chine continentale deceder
Un patient de 80 ans qui avait mangé de la volaille lors d’un séjour en Chine continentale vient de décéder. Ainsi, Hong-Kong vient d’enregistrer le premier décès dû à la grippe aviaire H7N9.

Un homme de 80 ans, habitant Hong Kong et infecté par le virus de la grippe aviaire est mort. C’est le premier décès de cette maladie dans le territoire du sud de la Chine, depuis l’apparition de nouveaux cas, au début du mois de décembre, ont indiqué jeudi les autorités.

Le patient de 80 ans, second cas répertorié à Hong Kong, avait mangé de la volaille, lors d’un séjour en Chine continentale, à Shenzhen, de l’autre côté de la frontière. Il souffrait d’autres problèmes de santé. « Nous pouvons confirmer qu’il est décédé à midi sept », a déclaré un porte-parole du gouvernement.

Le premier cas humain de grippe aviaire H7N9 a été détecté le 2 décembre. C’est une femme de 36 ans, employée domestique indonésienne qui effectuait de fréquents allers-retours entre Hong Kong et Shenzhen. Après la détection de ces deux cas, Hong Kong a renforcé les contrôles sanitaires aux frontières, avec du personnel de santé supplémentaire déployé pour effectuer des contrôles de température sur les voyageurs à l’arrivée.

Le virus A (H7N9) de la grippe aviaire a infecté au total 140 personnes, parmi lesquelles 45 ont perdu la vie. Jusqu’à présent, l’OMS assure qu’il n’y a « aucune preuve d’une transmission interhumaine durable », ce qui signifie que le virus H7N9 ne constitue pas encore un risque de pandémie.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *