Fonseca victime d’un piratage

Le cabinet panaméen spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore a affirmé mardi avoir été victime d’un piratage informatique opéré depuis des serveurs étrangers. Ses dirigeants assurent avoir porté plainte.

Panama papers detournement blanchiment argent evasion fiscale

Mossack Fonseca, la firme panaméenne au cœur du scandale des « Panama papers » porte plainte. Le cabinet d’avocat qui a embarrassé un grand nombre de dirigeants à travers le monde, affirme avoir été victime d’un piratage.

“Personne ne parle du piratage et c’est le seul crime qui a été commis”, s’est indigné Ramon Fonseca, directeur et cofondateur du cabinet. D’après lui, la société n’a enfreint aucune loi et a toujours opéré dans la légalité.

Ramon Fonseca se défend de n’avoir jamais pris part à des opérations d’évasion fiscale ou de blanchiment d’argent. Pour lui, les emails de l’entreprise et les extraits qui ont été publiés par le Consortium international pour le journalisme d’investigation (ICIJ) et par d’autres média ont été « sortis de leur contexte » et « mal interprétés ».

Plus de 11,5 millions de documents du cabinet d’avocats ont déjà été divulgués. Une fuite monumentale qui a engendré l’indignation du public quant à la manière dont les riches et les puissants de ce monde sont capables de cacher leur richesse et de contourner les taxes alors que beaucoup souffrent de l’austérité.

Suite à ce scandale, le gouvernement français a annoncé mardi qu’il réinscrivait le Panama sur sa liste des paradis fiscaux.

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *