États unis : Donald Trump en Corée du Nord pour marquer une nouvelle page de l’histoire

Le locataire de la Maison-Blanche, Donald Trump, a de nouveau marqué l’histoire en devenant le premier président États-Unien à fouler le sol de la Corée du Nord. Cela, lors de sa rencontre avec Kim Jong Une qui a permis le redémarrage des pourparlers entre les deux pays sur le programme nucléaire.

 

Le dimanche, les deux hommes s’étaient retrouvés dans un cadre symbolique au niveau de la zone démilitarisée (DMZ) qui cloisonne les deux Corées depuis le déclin de la guerre de 1950-1953 qui a vu les Chinois et les États-Uniens s’affronter. Selon les informations, Donald Trump a franchi la ligne en béton qui matérialise la frontière entre les deux Corées en marchant pour la première fois sur ce territoire nord-coréen avant de faire le demi-tour. Les deux hommes ont fait la prise des photos derrière la ligne de démarcation du village de Panmunjom, un lieu où l’armistice fut paraphé en 1953. « C’est un grand jour pour le monde », disait le président Américain  avant de se dire être « fier d’avoir franchi cette ligne ». Quant au numéro un coréen, Kim Jong Une, il espérait « surmonter les obstacles grâce à ses alliés merveilleux avec Donald Trump ».Malgré une longue hostilité séparant les deux pays, le fait que ces deux hommes aient eu le courage de se serrer la main dans cette partie  nord-coréenne qui symbolise la fission par le passé, est un signal fort pour le monde.

Trump a révélé aux journalistes que des négociations portant sur le programme nucléaire de Pyongyang vont se poursuivre entre les deux pays d’ici « deux ou trois semaines ».

Mamadou Diarra

Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *