Etat islamique : Washington ajoute trois djihadistes français à sa liste noire de “terroristes”

Selon les Etats-Unis, l’un de ces individus aurait notamment “ordonné à des individus d’attaquer des institutions gouvernementales françaises”.

djihadiste etat islamique libye sirye irak

Les autorités américaines ont révélé ce mardi les noms de 35 personnes et organisations ajoutées à la liste noire des “terroristes” établie par Washington, sur laquelle figurent désormais 3 Français dont Maxime Hauchard, l’un des bourreaux de l’Etat islamique.

L’an dernier, ce jeune normand converti à l’islam avait été clairement identifié sur une vidéo alors qu’il prenait part à l’exécution de prisonniers syriens. Dans un communiqué, le département d’Etat et le Trésor américain ont également révélé le nom d’Émilie Konig, accusée de s’être rendue en Syrie il y a trois ans pour intégrer les rangs de l’Etat islamique. Selon Washington, l’intéressée aurait notamment “ordonné à des individus d’attaquer des institutions gouvernementales françaises”.

Enfin, le dernier Français ajouté à cette liste est aussi le plus ancien combattant en date : Peter Cherif s’est tout d’abord engagé dans les rangs d’Al-Qaïda en Irak, où il arrêté en 2004. Après s’être évadé en 2007, l’homme a rejoint la Syrie, assurent les autorités américaines. Incarcéré en France pendant 18 mois après son extradition, Peter Cherif a fui vers le Yemen alors qu’il attendait son procès.

Le reste des “combattants étrangers” ajoutés à cette liste proviennent notamment de Grande-Bretagne, de Russie ou du Tadjikistan. Le fait que ces individus proviennent d’autant de pays “souligne l’ampleur du défi posé par les combattants terroristes étrangers à la communauté internationale”, a indiqué le département d’État dans son communiqué.

 
Source: Atlantico

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *