Donald Trump aurait traité le président nigérian Buhari de “Mou”

Le président américain Donald Trump aurait qualifié son homologue nigérian Muhammadu Buhari de “mou” peu après une réunion entre les deux dirigeants le 30 avril. La réunion s’est terminée lorsque Trump a déclaré qu’il ne voulait plus jamais rencontrer une personne aussi ”mou” que Buhari, à en croire le Financial Times qui cite trois personnes proches de la Maison Blanche.

En effet, dans une analyse exclusive du journal Financial Times intitulé « l’Afrique recherche du nouveau avec Donald Trump », publié lundi dernier, le dirigeant américain aurait qualifié son homologue nigérian de « mou ».

« Il n’y a aucune preuve qu’il ait tenu ces propos. Il s’agit donc de « fake news » en ce qui nous concerne, comme le dit habituellement Trump », explique une source.

Buhari, le premier président d’Afrique subsaharienne à avoir rencontré Trump depuis qu’il a été assermenté en janvier 2017 en tant que 45 e président américain, était aux États-Unis pour des entretiens bilatéraux sur invitation de Trump.

Les gouvernements américain et nigérian n’ont pas réagi à la publication qui coïncide au jour où le Kenyan Uhuru Kenyatta sera à la Maison Blanche.

Ce nouveau récit contraste avec ce que Trump a dit de Buhari lors d’une conférence de presse conjointe tenue après leurs entretiens bilatéraux.

Trump a déclaré qu’il croyait implicitement au pouvoir du président nigérian de limiter la “corruption massive” dans le pays et a salué ses efforts pour y parvenir.

“Le Nigéria a une réputation de corruption très massive. Je sais également que le président a été en mesure de réduire ces dépenses de manière très importante », a déclaré M. Trump.

“Nous en avons parlé, il y travaille et ils ont fait beaucoup de progrès et je pense qu’ils continueront à progresser.”

Lors de leur rencontre, Trump aurait demandé à M. Buhari quelle était la situation avec ” Boca Haram” faisant référence à Boko Haram et avait également montré peu de compréhension du conflit entre les bergers et les agriculteurs au Nigeria, uniquement dû à un fossé religieux et à un génocide chrétien.

Trump a également suscité la colère de nombreux Africains au cours des derniers mois notamment son ignorance concernant l’appellation de certains pays, y compris ceux du continent africain – les pays “shithole”, sa mauvaise prononciation de la Namibie comme “Nambia” et le dernier tweet sur la propriété foncière en Afrique du Sud.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *