Covid-19 : l’Europe tente d’endiguer la seconde vague, l’Irlande et le pays de Galles se reconfinent

L’Europe se remet peu à peu sous cloche pour tenter d’endiguer la deuxième vague de coronavirus. L’Irlande et le pays de Galles imposent de nouveaux confinements, quand d’autres pays européens multiplient les couvre-feux et limitations de rassemblements.

 

L’Irlande et le pays de Galles vont devenir cette semaine les premiers territoires en Europe à se reconfiner. Les restrictions se multiplient de jour en jour sur le continent pour tenter de freiner la pandémie de Covid-19, qui y a fait plus de 8 000 morts depuis le 13 octobre.

Avec un seuil des 250 000 décès franchi dimanche, le Vieux continent connaît son plus lourd bilan sur une semaine depuis la mi-mai, conduisant de nombreux pays à multiplier les mesures sanitaires. De nouveaux tours de vis entrent ainsi en vigueur en Belgique, Slovénie et Italie.

Reconfinement longue durée en Irlande

En Irlande, soumis à des règles sanitaires limitant les rassemblements depuis fin août, l’ensemble de la population sera reconfinée à partir du mercredi 21 octobre, a annoncé son Premier ministre Micheal Martin. La mesure entrera en vigueur pour six semaines, mais les écoles restent ouvertes pour le moment.

L’ensemble des commerces non essentiels devront fermer, les bars et les restaurants ne pourront servir que de la nourriture à emporter. Les Irlandais ne pourront sortir de chez eux que pour faire de l’exercice dans un rayon de cinq kilomètres autour de leur lieu de résidence.

“Si nous unissons nos efforts pendant les six prochaines semaines, nous aurons l’occasion de célébrer Noël correctement”, a assuré Micheal Martin.

Pays de Galles reconfiné deux semaines

Le pays de Galles sera quant à lui soumis à compter du 23 octobre à un confinement de deux semaines, la mesure la plus dure instaurée au Royaume-Uni depuis la première vague de Covid-19 du printemps.

À partir de 18 h (17 h GMT), les plus de trois millions d’habitants de cette province britannique seront appelés à “rester à la maison”, a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford, ajoutant que la durée de ce “pare-feu” est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

Les commerces non essentiels devront fermer, conduisant à une situation comparable au confinement instauré au Royaume-Uni à partir du 23 mars au moment de la première vague.

D’autres confinement se poursuivent en Europe. En Espagne, la ville de Burgos (Nord) rejoindra dans la nuit de mardi à mercredi la liste de plus en plus longue des municipalités espagnoles partiellement bouclées. La région de Navarre subira le même sort à partir du 22 octobre.

Couvre-feux en Belgique, Slovénie et en France

En Belgique, cafés et restaurants sont désormais fermés pour quatre semaines et un couvre-feu est entré en vigueur lundi de minuit à 5 h pour essayer d’endiguer la “montée en flèche” de l’épidémie.

Lundi, ce pays de 11,5 millions d’habitants recensait 222 253 cas, un chiffre qui a plus que doublé sur un mois, et 10 413 morts, ce qui en fait l’un des plus endeuillés d’Europe en proportion de sa population.

En France, qui déplore 146 morts en 24 heures, les grandes métropoles, dont Paris, sont soumises à un couvre-feu de 21h à 6 h depuis ce week-end. Le nombre des malades du Covid-19 en réanimation a dépassé, lundi, les 2 000 personnes, un seuil jamais atteint depuis mai.

Un couvre-feu entrera en vigueur aussi dès le 20 octobre en Slovénie : les deux millions d’habitants de ce pays membre de l’UE n’auront pas le droit de sortir entre 21 h et 6 h.

Rassemblements limités en Autriche et Italie

Pays voisin, l’Autriche a renforcé lundi ses mesures : les rassemblements devront être restreints à six personnes à l’intérieur et à douze personnes à l’extérieur.

En Italie, de nouvelles restrictions sont également entrées en vigueur lundi pour les bars et les restaurants, l’interdiction des fêtes et des foires locales et des sports collectifs amateurs. Les restaurants devront afficher leur capacité d’accueil maximale, fermer à minuit et n’accepter au maximum que six personnes par tablée. Les bars fermeront à 18 h s’ils ne peuvent servir leurs clients à table.

En Suisse, le pays d’Europe où la maladie a progressé le plus vite la semaine passée (+146 %), le masque devient obligatoire dans les lieux publics fermés.

En Pologne, où les autorités sont débordées par la vague de malades du coronavirus, lycées et universités de la capitale dispensent leurs cours à distance.

Avec AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *