Coronavirus: Africains maltraités en Chine, Donald Trump s’en prend à l’OMS

Le président américain Donald Trump reproche à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de n’avoir rien fait pour aider les Africains lorsqu’ils étaient victimes de racisme en Chine.

Le mois dernier, plusieurs Africains vivant à Guangzhou, dans le sud de la Chine, ont déclaré être victimes d’expulsions, d’interdictions d’entrer dans des commerces, de placement en quarantaine et de dépistages abusifs.

Des vidéos d’actes racistes et discriminatoires envers les Africains ont circulé sur la toile, suscitant la colère et l’indignation.

Cependant, la Chine a rejeté toutes allégations de racisme et de discrimination après que les africains ont exprimé leur mécontentement.

Dans une lettre adressée au directeur général de l’OMS, qu’il a partagée sur Twitter, le président Trump a qualifié l’organisme de « marionnette de la Chine. »

Il reproche à Tedros Adhanom Ghebreyesus et à son équipe de n’avoir rien dit sur « les actes discriminatoires de la Chine » malgré les plaintes de « quarantaines forcées, d’expulsions et d’interdictions d’entrer dans des commerces » de la part des Africains.

Selon le président américain, l’OMS aurait dû condamner les « actes racistes et discriminatoires » des Chinois envers les Africains.

Il a d’ailleurs prévenu qu’il pourrait remettre en cause l’adhésion des États-Unis à l’OMS. Donald Trump avait déjà suspendu sa contribution à l’agence onusienne.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *