Corée du Nord : le vice Premier ministre aurait été exécuté par Kim Jong-Un

Le numéro un de la Corée du Nord aurait fait exécuter son Premier ministre adjoint qui aurait eu le mauvais goût de critiquer les politiques forestières menée par Kim Jong-Un.

kim jong president etat Coree nord

hoe Yong-Gon, Premier ministre adjoint de la Corée du Nord aurait-il subit les foudres de l’irascible Kim Jong-Un ? Selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap, qui cite une source anonyme, il aurait été exécuté pour avoir exprimé son désaccord avec la politique de reforestation du dictateur.

 Si l’exécution est confirmée, ce sera la deuxième depuis le début de l’année, après l’annonce en avril de celle du ministre de la Défense Hyon Yong-Chol. Le malheureux aurait été abattu aucanon anti-aérien pour avoir somnolé lors de défilés militaires. L’information n’a bien sûr jamais été confirmée par le régime de Pyongyang qui a pourtant dans la foulée annoncé la nomination d’un nouveau ministre de la Défense, le général Pak Yong-sik.


Une purge lancée au sein du régime 

De son côté, le Premier ministre nord-coréen adjoint, entré en fonctions en juin 2014, serait passé devant le peloton d’exécution en mai. Pour l’instant aucune information n’indique les circonstances de cette mort.

Choe Yong-Gon a été vu la dernière fois dans les médias officiels nord-coréens en décembre à l’anniversaire de la mort de Kim Jong-Il, père du dirigeant actuel Kim Jong-Un, a déclaré le ministère sud-coréen de l’Unification. Séoul «surveille de près l’éventualité de changements dans la situation de Choe Yong-Gon», a déclaré le ministère, qui est chargé des affaires intercoréennes.

D’après les services secrets de la Corée du Sud, le dictateur aurait lancé une purge au sein de l’appareil d’Etat depuis le début de l’année. Quinze hautsfonctionnaires aurait été tués, près de 70 depuis son l’arrivée au pouvoir en décembre 2011.

 

Source: Le Parisien

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.