COOPERATION SINO-AFRICAINE : Une contribution à l’amélioration du bien-être des populations africaines

Les pays africains saluent depuis des années les efforts déployés par la Chine pour les aider à réduire la pauvreté et à améliorer le bien-être social. Ces efforts sont nombreux et se manifestent dans de nombreux domaines.

La Chine est un partenaire d’échanges et de développement très important pour le continent africain et l’Afrique a acquis beaucoup de savoir-faire auprès d’elle, se félicite Abebe Sélassié, directeur du département africain du FMI, dans une récente interview accordée à Xinhua, estimant que les peuples africains apprécient les bénéfices tangibles de la coopération avec la Chine.
Au Tchad, le géant pétrolier China National Petroleum Company International (CNPCI) a non seulement aidé le pays à bâtir entièrement une industrie nationale, à générer des revenus importants, à parvenir à l’indépendance énergétique, mais a également beaucoup contribué au développement du bien-être public : en date de la fin 2016, la CNPCI avait créé 30.000 emplois, offert des formations à 2.650 personnes, construit des routes d’une longueur totale de 1.300 km, fait don de deux écoles primaires et foré gratuitement une vingtaine de puits.
De son côté, le groupe chinois CGC Overseas Construction Group (CGCOC), présent en Afrique depuis une trentaine d’années, s’efforce toujours d’exercer une responsabilité sociale. Il a commencé en mai 2017 à mettre en oeuvre un projet de forage de puits dans des régions arides et isolées du Sénégal comprenant 251 points d’eau. Les employés chinois et sénégalais de CGCOC travaillent ensemble dans les régions les plus touchées par les pénuries d’eau pour fournir une source d’eau potable aux habitants. Une fois achevé, ce projet permettra de fournir de l’eau potable à plus de deux millions de personnes, ce qui améliorera leur vie quotidienne, mais aussi les capacités de production.
L’Afrique peut apprendre de l’expérience chinoise en matière de développement socio-économique, assure Ahunna Eziakonwa, directrice du Bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dans une interview à Xinhua.
Autre exemple, en Guinée, un pays riche en ressources hydrauliques. Or, faute d’infrastructures énergétiques suffisantes, elle souffre depuis longtemps de pénuries d’électricité, constituant un obstacle majeur à son développement socio-économique. « Avec le soutien et l’aide de la Chine, la Guinée parviendra très prochainement à une autosuffisance en électricité », s’est récemment réjoui le président guinéen Alpha Condé, en évoquant des projets hydroélectriques menés en collaboration avec la Chine, notamment le barrage de Kaleta (mis en service) et celui de Souapiti (en construction).
Sa priorité étant donnée aux intérêts des peuples chinois et africain, la Chine coopère avec l’Afrique en vue d’améliorer le bien-être des peuples chinois et africain et leur fournir davantage de bénéfices. « Nous honorerons pleinement les promesses que nous avons faites à nos frères africains », a affirmé lundi le président chinois Xi Jinping dans son discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) à Beijing.
Une nouvelle traduction concrète de ces promesses s’est ainsi matérialisée avec l’approbation mardi du Plan d’action de Beijing (2019-2021).
(Xinhua)

Les Echos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *