Cinq attentats à la voiture piégée à Bagdad, 27 morts

explosion bagdad

BAGDAD (Reuters) – Une vague d’attentats à la voiture piégée a fait au moins 27 morts samedi à Bagdad, apprend-on de sources policières et médicales irakiennes.

La première explosion – due à une voiture conduite par un kamikaze – a fait neuf morts et 21 blessés à un poste de contrôle de la police dans le quartier d’Abou Dchir, dans le sud de la capitale. Parmi les neuf tués figurent sept policiers, déclare-t-on de mêmes sources.

Quatre autres voitures piégées ont fait 19 morts: l’une dans le quartier de Baïaa (dans le sud-ouest de la capitale), une autre à Djihad, dans l’ouest de la ville, et les deux autres à Kadhimiya, dans le nord, où se trouve un important sanctuaire chiite, a-t-on déclaré de mêmes sources.

Ces attentats n’ont pas été revendiqués pour l’heure.

L’Etat islamique (ex-Etat islamique en Irak et au Levant, EIIL), qui s’est emparé en juin d’une partie du nord de l’Irak, a revendiqué plusieurs attentats suicide dans la capitale ces derniers temps. Sa dernière revendication en date concerne un attentat qui a fait trois morts jeudi au coeur de Bagdad.

(Ahmed Rasheed, Raheem Salman; Jean-Stéphane Brosse et Eric Faye pour le service français)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.