Baisse de 4,0% des émissions de dioxyde de carbone de la Chine par tranche de 10 000 yuans de PIB en 2018

Le 28 février, le Bureau national des statistiques a publié le « Bulletin statistique sur le développement économique et social national en 2018 », selon lequel la superficie de boisement pour l’ensemble de l’année s’est élevée à 7,07 millions d’hectares et les émissions nationales de dioxyde de carbone par 10 000 yuans de PIB ont diminué de 4,0%. 

Selon Sheng Laiyun, directeur adjoint du Bureau national des statistiques, adhérant au concept de «Des eaux claires et des montagnes luxuriantes sont comme des montagnes d’or et d’argent », les divers départements de différentes régions ont constamment accru leurs efforts en matière de gestion de l’environnement écologique et de protection de l’environnement, favorisé l’application de technologies avancées de conservation de l’énergie et de protection de l’environnement et amélioré l’efficacité d’utilisation des ressources, favorisant activement le développement coordonné et durable de l’économie et des ressources et de l’environnement, ainsi que la coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature. En 2018, la consommation nationale d’énergie par 10 000 yuans de PIB (en prix constants par rapport à 2015) a diminué de 3,1% par rapport à l’année précédente et l’objectif de 3% ou plus a été atteint; dans le même temps, les émissions de dioxyde de carbone par tranche de 10 000 yuans de PIB ont diminué de 4,0%.

De son côté, Chang Jiwen, directeur adjoint de l’Institut des ressources et de la politique environnementale du Centre de recherche sur le développement du Conseil des Affaires d’Etat (relevant du gouvernement chinois) a souligné qu’au cours de l’année écoulée, la Chine a réalisé de grands progrès dans la prévention de la pollution atmosphérique et aquatique, la construction écologique, le développement pauvre en carbone, ainsi que la conservation de l’énergie et la réduction des émissions, permettant aux gens d’avoir un sens du développement vert qui continue à augmenter. Ces dernières années, les indicateurs économiques nationaux et les indicateurs de protection de l’environnement écologique ont également commencé à montrer une certaine corrélation positive, c’est-à-dire que, grâce aux efforts ardus déployés dès le début, a pris forme un modèle de développement vert favorable qui continue d’améliorer la qualité du développement économique et d’améliorer régulièrement la qualité de l’environnement écologique.

Malijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *