Attention, menaces terroristes en Europe pour les fêtes du nouvel an juif

Le  Bureau du Conseil National de Sécurité Israélien Antiterroriste a mis en garde contre le risque accru d’attentats  visant des cibles israéliennes et juives pendant les fêtes du nouvel an Juif, en soulignant l’Europe occidentale comme région préoccupante.

PARIS centre  fete juif

ans un rapport publié, lundi, concernant l’évaluation des menaces terroristes internationales, le Bureau du Conseil National de Sécurité Israélien Antiterroriste a noté un danger important émanant des groupes djihadistes d’Al-Qaïda et de L’Etat islamique actuellement au Djihad à l’étranger mais bientôt de retour dans leur pays d’origine. A l’instar d’un Mehdi Nemmouche, il est à craindre des attentats terroristes par ses djihadistes de retour en Europe. Mehdi Nemmouche , le français-algérien était un  ancien combattant et tortionnaire d’ISIS retourné en Europe, il a assassiné 4 personnes dont deux israéliens, une française et un belge au musée juif de Bruxelles, il y a quatre mois. Nemmouche avait  même planifié un attentat terroriste beaucoup plus important à Paris, mais, heureusement, il a été arrêté avant d’avoir pu commettre le pire.

Plus de 2.000 combattants de IS sont occidentaux, et beaucoup d’entre eux sont déjà rentrés chez eux. Selon les autorités anglaises, parmi les quelque 500 ressortissants britanniques qui sont partis se battre pour l’Etat islamique, environ la moitié est déjà rentrés chez eux – 40 d’entre eux ont été arrêtés.

Le Bureau a ajouté qu’à partir de la veille de Roch Hachana (nouvel an juif) jusqu’à la fin de la fête de Souccot, les menaces d’attaques contre des cibles juives et israéliennes augmenteront considérablement. Les extrémistes en Europe ont utilisé l’opération israélienne à Gaza comme un prétexte pour déclencher une vague d’antisémitisme sans précédent dans l’histoire récente, mais ce phénomène n’était peut être que la pointe de l’iceberg ajoute le rapport.

En dehors de groupes djihadistes sunnites, le Bureau a également mis en garde contre la menace posée par les réseaux terroristes soutenus par l’Iran, toujours à la recherche de cibles israéliennes « douces », telles que sites touristiques, centres Habad ou autres centres et institutions juives.

Le rapport a également émis un avertissement sévère contre les voyages dans la péninsule du Sinaï en Egypte. Le Sinaï est une région populaire pour les touristes israéliens et européens, mais également le site d’ insurrections islamistes de plus en plus agressives et brutales dont les instigateurs principaux, Ansar Bayt al-Maqdis, sont censés être aligné avec l’État islamique.

D’autres menaces terroristes existent notamment  contre des centres d’affaires où existent des intérêts israéliens comme l’Afrique, notamment au Kenya et au Nigeria, et où des groupes d’Al-Qaïda tels que Boko Haram sont particulièrement actifs.

En outre les Israéliens sont invités à éviter de voyager au  sud de la Thaïlande, en Algérie, au Burkina Faso, à Djibouti, en Indonésie, en Côte-d’Ivoire, en Malaisie, au Mali, en Mauritanie, au Pakistan, au Togo et en Tunisie. Les États du Golfe, la Jordanie et la Turquie sont également sur la liste et le  Sénégal aussi.

par Roger Haddad pour -Tel-Avivre –

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.