Attaque mortelle près de l’ambassade d’Espagne à Kaboul

Les forces de sécurité afghanes ont tué trois taliban impliqués dans l’attaque d’une pension proche de l’ambassade d’Espagne à Kaboul, a annoncé le porte-parole du ministère de l’Intérieur dans un message diffusé sur Twitter samedi aux premières heures.

force securite afghanistan voiture blinde soldat militaire

Deux étrangers, parmi lesquels un policier espagnol, et quatre policiers afghans ont également trouvé la mort dans l’attaque qui s’est prolongée tard dans la nuit de vendredi à samedi, a dit le porte-parole de la police de Kaboul.

Le bilan fait en outre état de neuf civils afghans blessés. Une cinquantaine d’Afghans et d’étrangers ont par ailleurs été secourus après s’être retrouvés bloqués dans des bâtiments voisins.

L’attaque, qui s’est produite dans le centre de Kaboul, près du quartier des ambassades et des ministères, a débuté aux environs de 18h00 (13h30 GMT) par l’explosion d’une voiture piégée conduite par un kamikaze près de la résidence. Trois hommes armés sont alors entrés en action, ouvrant le feu sur des membres des forces de l’ordre accourus sur les lieux.

“L’opération a pris du temps parce que nous voulions sauver les personnes coincées dans les immeubles voisins et il fallait agir avec précaution et en respectant les procédures de sécurité”, a commenté le chef de la police de Kaboul, Abdoul Rahman Rahimi.

Les taliban ont revendiqué la responsabilité de cette attaque quelques jours après le retour du président afghan, Ashraf Ghani, d’une conférence régionale sur la paix au Pakistan où il était allé solliciter du soutien pour relancer le processus de négociation dans l’impasse.

Dans un communiqué diffusé samedi, ils raillent l’impuissance des autorités afghanes à déjouer leur projet. “La présence de nos Moudjahidine armés dans une voiture bourrée d’explosifs au coeur d’un quartier sous haute sécurité illustre le soutien que nous apporte Allah et la coopération des pauvres et des musulmans”, souligne leur porte-parole, Zabihulla Mujahid.

L’opération dans le centre de Kaboul fait suite à une attaque meurtrière contre l’aéroport de Kandahar, dans le sud du pays, où une cinquantaine de civils et membres des forces de sécurité ont été tués mardi soir.

(Sayed Hassiv et James Mackenzie, Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *